SRI LANKA

L'armée tue cent onze rebelles tamouls dans un assaut

Dans le nord-est du Sri Lanka, où les troupes gouvernementales cherchent à réduire les derniers foyers d'insurrection, l'armée déclare que cent onze rebelles tamouls ont été tués au cours de deux affrontements samedi.

Publicité

AFP - Cent onze rebelles tamouls ont été tués samedi dans le nord-est du Sri Lanka, où les troupes gouvernementales cherchent à réduire les derniers foyers d'insurrection, a annoncé un porte-parole de l'armée à Colombo.

En avançant sur le terrain, les soldats ont recupéré les corps de 93 combattants des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) dans la région de Puthukkudiriruppu et dans un autre affrontement, 18 rebelles ont été tués dans la région côtière samedi, a précisé le brigadier Udaya Nanayakkara.

"C'est un des coups les plus durs infligés aux Tigres récemment", a-t-il affirmé.

L'armée de terre cherche actuellement à évincer les derniers combattants tamouls des 21 km2 de territoires encore aux mains de la guérilla dans le nord-est de l'île, où les Tigres sont confinés dans une étroite bande côtière du district de Mullaittivu depuis des mois.

Les forces gouvernementales assurent être sur le point d'écraser la rébellion mais elles butent encore sur des poches de résistance.

Le conflit, qui dure depuis 37 ans, a fait plus de 70.000 morts, dont 2.800 parmi les civils depuis le 20 janvier, selon le Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme, Navi Pillay.

Colombo avait rejeté mardi les appels de la communauté internationale en faveur d'une trêve, estimant qu'elle permettrait aux séparatistes tamouls de se réarmer pour prolonger leur insurrection.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine