ISRAËL

Une Palestinienne armée tuée par des gardes-frontières

Selon la police israélienne des frontières, une Palestinienne d'une vingtaine d'années a été tuée samedi par des gardes-frontières israéliens sur lesquels elle aurait ouvert le feu. Aucun soldat n'a été blessé dans cet incident.

Publicité

AFP - Une Palestinienne a été tuée samedi par des gardes-frontières israéliens sur lesquels elle avait ouvert le feu, a annoncé un porte-parole de la police des frontières.

"Des policiers ont tiré et tué une Palestinienne qui a ouvert le feu avec une arme à l'entrée d'une base" des gardes-frontières proche de Beersheva (Néguev), a déclaré ce porte-parole à l'AFP.

"La jeune femme est arrivée à l'entrée d'une base des gardes-frontières. Quand la sentinelle l'a empêchée de passer, elle a ouvert le feu avec un pistolet en dépit de sommations de se rendre. Les gardes-frontières ont alors riposté", a précisé le commandant Moshé Finsi.

"La terroriste âgée d'une vingtaine d'années portait sur elle un sac un dos, ce qui a fait croire qu'elle transportait une charge en vue d'une opération suicide, mais en fin de compte il s'est avéré qu'elle n'emportait pas d'explosifs", a-t-il ajouté.

Il a précisé qu'aucun garde frontière n'a été blessé dans cet incident.

A la suite de cette attaque avortée, les forces de sécurité israéliennes ont établi des barrages sur les routes menant vers le sud de la Cisjordanie, d'où la jeune femme serait venue pour perpétrer l'attaque.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine