ÉTATS-UNIS - COUR SUPRÊME

Abu Jamal voit sa demande d'un nouveau procès rejetée

La Cour suprême des États-Unis a refusé de se saisir de la requête de Mumia Abu Jamal visant à la tenue d'un nouveau procès. Condamné à la peine de mort en 1982, il est devenu une véritable icône de la lutte contre la peine capitale.

Publicité

AFP - La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi de se saisir de la requête de Mumia Abu Jamal, icône de la lutte contre la peine capitale, pour l'organisation d'un nouveau procès au motif que la sélection du jury qui l'a condamné à mort en 1982 était raciste.

La requête déposée par son avocat, Robert Bryan, rappelait à la plus haute juridiction des Etats-Unis que dix des quinze récusations de l'accusation au moment du procès concernaient des jurés noirs et que le jury final comptait dix Blancs pour deux Noirs.

Il s'agissait de la dernière chance pour l'un des plus célèbres condamnés à la peine capitale des Etats-Unis, dans le couloir de la mort en Pennsylvanie depuis 27 ans et qui a toujours clamé son innocence, de voir la procédure de sa culpabilité remise en cause.

Ex-journaliste radio et militant des "Black Panthers", un mouvement révolutionnaire afro-américain formé en 1966 aux Etats-Unis et aujourd'hui âgé de 54 ans, Mumia Abu-Jamal a été condamné pour le meurtre en 1981 du policier Daniel Faulkner.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine