TCHÉTCHÉNIE

Dubaï accuse le vice-Premier ministre du meurtre de Iamadaïev

La police de Dubaï a accusé Adam Delimkhanov, vice-Premier ministre tchétchène, d'être le commanditaire du meurtre de Soulim Iamadaïev un chef militaire tchétchène rival du président pro-russe, tué par balle à Dubaï le 28 mars dernier.

Publicité

AFP - Le vice-Premier ministre tchétchène, Adam Delimkhanov, a qualifié dimanche de "provocation" les déclarations du chef de la police de Dubai l'accusant d'être le commanditaire du meurtre de l'ex-chef militaire tchétchène, Soulim Iamadaïev, et s'est dit prêt à coopérer.

"Les déclarations du chef de la police de Dubai ont un caractère provocateur et ont pour but de déstabiliser la société tchétchène", a déclaré M. Delimkhanov, cité par l'agence russe Ria Novosti.

"Je suis prêt à coopérer dans la cadre de cette enquête et prêt à répondre aux questions objectives et précises, si la police de Dubai" a de telles questions, a ajouté M. Delimkhanov, également député de la Douma (chambre basse du Parlement russe), cité par l'agence Interfax.

Et le représentant tchétchène au Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe), Ziad Sabsabi, a estimé que les déclarations du chef de la police de Dubai, Dhahi Khalfan Tamim, "ne visaient qu'à masquer l'échec total de la police de Dubai dans cette enquête", cité par l'agence Itar-Tass.

"Ils dissimulent leur échec en accusant des innocents. Le but de ces déclarations est de déstabiliser et d'aggraver la situation à l'intérieur de la Tchétchénie et dans le sud de la Russie", a ajouté M. Sabsabi.

"Il faut chercher les meurtriers là où ils se trouvent et ne pas montrer du doigt les hommes politiques", a poursuivi le responsable.

Rival du président tchétchène pro-russe Ramzan Kadyrov, Soulim Iamadaïev, 36 ans, a été atteint d'une balle le 28 mars et est mort sur le coup dans le parking de son immeuble à Dubai, selon la police de l'émirat.

Le directeur du comité de sécurité à la Douma, Vladimir Vassiliev, a également déclaré ne pas croire en la culpabilité d'Adam Delimkhanov et ajouté que la police de Dubai devait "trouver les suspects", cité par Itar-Tass.

En cas de demande d'extradition d'un citoyen russe dans le cadre de cette affaire, la Russie ne donnera pas suite, a indiqué pour sa part une source au Parquet général russe.

"Nous n'extradons pas nos citoyens en conformité avec la Constitution de la Fédération de Russie", a déclaré cette source, citée par Itar-Tass.

Plus tôt dans la journée, le chef de la police de Dubaï, le général Dhahi Khalfan Tamim, avait déclaré lors d'une conférence de presse qu'"un haut responsable du gouvernement tchétchène, Adam Delimkhanov, vice-Premier ministre, était le commanditaire du meurtre de Soulim Iamadaïev".

Le général Tamim a indiqué que les autorités locales auraient recours à Interpol pour l'arrestation de M. Delimkhanov, ajoutant que trois autres suspects, deux Russes et un Kazakh, étaient recherchés pour leur implication dans le meurtre.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine