Accéder au contenu principal

Des entraîneurs de l'ex-RDA admettent avoir dopé des athlètes

Dans un geste jugé "historique" outre-Rhin, cinq entraîneurs de l'ex-RDA ont admis avoir participé à un système de dopage à grande échelle. Cet aveu, vingt ans après la chute du Mur, devrait leur permettre de garder leur poste.

PUBLICITÉ

AFP - Cinq entraîneurs allemands d'athlétisme ont reconnu lundi leur participation au dopage à grande échelle opéré par la RDA, une sorte d'opération "mains propres" jugée historique pour le sport allemand, 20 ans après la chute du Mur de Berlin.

Dans une déclaration conjointe, les cinq entraîneurs ont pour la première fois émis publiquement des regrets pour les dommages causés aux jeunes sportifs est-allemands dopés à leur insu.

"Nous regrettons beaucoup que des sportifs aient pu endurer des dommages sur leur santé à cause de produits dopants qui leur ont été administrés. Les entraîneurs impliqués s'en excusent expressément", ont-ils écrit.

Ces entraîneurs sont Rainer Pottel, entraîneur de saut et de pentathlon, Gerhard Böttcher, entraîneur de lancer de disque, Maria Ritschel (javelot), Klaus Schneider (lancer de poids), et Klaus Baarck (heptathlon).

Le président de la Fédération allemande d'athlétisme (DLV), Clemens Prokop, a jugé qu'il s'agissait là d'"un pas important et dans le bon sens pour ouvrir un chapitre de l'histoire du sport allemand qui n'a pas été surmonté".

Leurs "aveux" devraient leur permettre de conserver leur place d'entraîneur, selon le président du Comité olympique allemand, Thomas Bach.

"Sur cette base, les entraîneurs concernés peuvent bénéficier d'une deuxième chance", a-t-il notamment souligné.

Le problème du dopage d'Etat du temps de la RDA empoisonne le monde du sport allemand depuis la Réunification en 1990.

Nombre d'anciens entraîneurs de la RDA officient toujours dans l'Allemagne réunifiée sans avoir jamais reconnu leur implication manifeste dans ce système de dopage à grande échelle.

Selon  diverses estimations, quelque 10.000 sportifs ont été dopés en RDA, en particulier dans les années 70 et 80 quand les performances sportives des Est-Allemands servaient de vitrine du sport dans le monde communiste.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.