AUTOMOBILE

La famille royale d'Abu Dhabi serait intéressée par Opel

Selon le cheikh Hamdan, cité par le quotidien allemand "Westdeutsche Allgemeine Zeitung", la famille royale d'Abu Dhabi s'intéresse au constructeur Opel, filiale allemande de General Motors qui est au bord de la faillite.

Publicité

AFP - La famille royale d'Abu Dhabi (Emirats arabes unis) a confirmé s'intéresser au constructeur allemand en difficultés Opel, filiale de General Motors, selon l'un de ses membres, le cheikh Hamdan, cité lundi au style indirect par le quotidien Westdeutsche Allgemeine Zeitung.

"Aucune décision n'a encore été prise", a précisé le journal, assurant cependant qu'une rencontre la semaine dernière avec le président de l'Etat régional de Rhénanie du Nord-Westphalie, Jürgen Rüttgers, avait été "très positive". Cette région compte une usine Opel.

La filiale allemande du groupe américain General Motors, qui est au bord de la faillite, cherche des investisseurs privés tout en sollicitant l'aide de l'Etat allemand.

Le gouvernement d'Angela Merkel souhaite lier l'octroi d'une aide à Opel à l'entrée de nouveaux actionnaires privés à son capital.

L'émirat d'Abu Dhabi a déjà pris récemment une participation de 9,1% dans le constructeur allemand Daimler.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine