CORÉE DU NORD

Le Conseil de sécurité de l'ONU se sépare sans adopter de texte

Réuni à huis clos après le tir d'une fusée par la Corée du Nord, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est séparé sans être parvenu à une décision, mais veut poursuivre les discussions face à ce qu'il appelle une "situation grave".

Publicité

AFP - Le Conseil de sécurité de l'ONU a mis fin dimanche à près de trois heures de discussions sur le tir d'une fusée par la Corée du Nord sans s'accorder sur un texte mais en décidant de poursuivre ses négociations, a indiqué son président.

L'ambassadeur du Mexique à l'ONU, Claude Heller, qui préside le Conseil ce mois-ci, a lu à la presse un compte-rendu laconique de la réunion indiquant que les 15 membres s'étaient "mis d'accord pour poursuivre leurs consultations sur la réponse appropriée à apporter par le Conseil, en conformité avec ses responsabilités étant donné la gravité de la question".

Le Conseil était divisé entre partisans d'une ferme condamnation du tir nord-coréen et ceux qui prônent la retenue, selon plusieurs diplomates.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine