ZONE EURO

Les ventes au détail reculent plus rapidement que prévu

Les ventes au détail dans les seize pays de la zone euro ont baissé de 4 % en un an, alors que les économistes s'attendaient à une chute de seulement 2,5 %. Les prix à la sortie de l'usine ont reculé de 1,8 %.

Publicité

Reuters - Les ventes au détail dans la zone euro ont accusé un recul nettement plus marqué que prévu en février en rythme annualisé et les prix à la production ont continué de baisser, ce qui illustre la faiblesse de la demande des consommateurs et la désinflation observée ces derniers mois.
 

Selon les statistiques officielles publiées lundi par Eurostat, les ventes au détail dans les 16 pays utilisant la monnaie unique ont baissé de 0,6% sur un mois et de 4,0% sur un an.

 

Les économistes ne s'attendaient en moyenne qu'à une baisse de 0,4% et 2,5% respectivement.
Eurostat a également fait savoir que l'indice des prix à la sortie des usines avait baissé de 0,5% en février, comme attendu par les marchés, et affichait sur un an un recul de 1,8% (contre une baisse de 1,6% pronostiquée par les économistes).

 

Le net recul observé sur un an est imputable aux prix de l'énergie, qui ont baissé de 4,5% à la faveur du reflux des cours du pétrole et du gaz.

 

Les prix à la production des biens intermédiaires ont baissé de 3,1% en rythme annualisé, tandis que la hausse des prix des biens durables et des biens d'équipement décélère pour le quatrième mois d'affilée.
 

"La baisse des ventes au détail en février confirme que les dépenses de consommation ne bénéficient pas du net recul de l'inflation", constate Jennifer McKeown, analyste chez Capital Economics.

Sous l'effet de la crise financière et économique et des baisses de taux décidées par la Banque centrale européenne, l'inflation des prix de détail a continué à ralentir en mars dans la zone euro pour s'établir à 0,6% sur un an, alors qu'elel avait atteint un pic à 4,0% en juillet.

 

"La faiblesse du marché du travail a probablement contribué à faire baisser les ventes au détail", indique Jürgen Michels, chez Citigroup.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine