Accéder au contenu principal

General Motors sur la piste d'un véhicule urbain plus écolo

Actuellement en difficulté, le constructeur General Motors a annoncé qu'il travaille avec le spécialiste des trottinettes électriques Segway sur un modèle urbain électrique baptisé "Puma". Ce deux-roues est censé être davantage écologique.

Publicité

AFP - Le constructeur automobile américain General Motors et le groupe Segway, connu pour ses trottinettes électriques, vont s'associer pour construire un nouveau modèle de deux roues électrique destiné à circuler en milieu urbain, ont-ils annoncé mardi.

Baptisé "Puma", ce véhicule sera alimenté par des batteries au lithium-ion, avec "gestion de l'énergie numérique", et utilisera une interface avec connection sans fil pour permettre aux utilisateurs d'éviter les bouchons et circuler de manière plus fluide, ont souligné les groupes dans un communiqué.

Conçu pour transporter deux passagers en place assise, le prototype peut aller jusqu'à 56 km/h et parcourir jusqu'à 56 kilomètres entre les recharges, ont-ils précisé, sans indiquer à quelle date le véhicule sera commercialisé.

Ce prototype, qui associera les technologies des deux groupes, "pourrait permettre aux gens de circuler en milieu urbain plus rapidement, de façon plus sûre, en minimisant la pollution sonore et l'empreinte carbone", poursuit le communiqué.

Si Segway est connu pour commercialiser un transporteur électrique à deux roues parallèles, General Motors avait quant à lui développé plusieurs "systèmes de communication intervéhicules" et équipements de communication de bord, ont indiqué les deux entreprises.

"Nous sommes ravis de travailler ensemble pour offrir une approche totalement différente de la mobilité en milieu urbain", s'est félicité Jim Narrod, le PDG de Segway, cité par le communiqué.

De son côté, Larry Burns, vice-président de la recherche chez GM, a estimé que ce véhicule, "facile à manoeuvrer, capable de savoir où se trouvent les objets en mouvement et de les éviter", offrirait "un coût d'achat et de fonctionnement de un quart à un tiers moins cher qu'une voiture actuelle".

General Motors, qui a bénéficié depuis l'automne de 13,4 milliards d'aide fédérale, subit les pressions des autorités pour développer des technologies plus soucieuses de l'environnement et moins gourmandes en carburant.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.