FORMULE 1

L'écurie McLaren sommée de s'expliquer après le GP d'Australie

Le Conseil mondial de l'automobile a convoqué l'écurie McLaren, dont dépend le champion du monde en titre, Lewis Hamilton. L'organisme accuse le constructeur d'avoir violé cinq points du code sportif lors du Grand Prix d'Australie.

Publicité

Reuters - L'écurie de Formule Un McLaren a été convoquée mardi devant le Conseil mondial du sport automobile pour répondre de l'affaire qui a valu une disqualification du Grand Prix d'Australie à son pilote Lewis Hamilton.
 

La Fédération internationale automobile a dit dans un communiqué que l'écurie du champion du monde sortant était accusée d'avoir violé cinq points du code sportif international.

 

La réunion exceptionnelle du Conseil mondial du sport automobile aura lieu le 29 avril à Paris.
 

Le pilote britannique a été jugé coupable d'avoir trompé les commissaires de course du premier Grand Prix de la saison sur ordre du directeur sportif de l'écurie Dave Ryan.

 

Dans un communiqué diffusé après l'annonce de la convocation, McLaren annonce qu'elle s'est séparée de Ryan, qui était jusque là simplement suspendu.
 

Hamilton a été disqualifié du Grand Prix pour avoir omis des détails sur les circonstances d'un dépassement alors que la voiture de sécurité était sur le circuit.

 

En 2007, McLaren avait été condamnée par cette instance à une amende de 100 millions de dollars et rayée du classement des constructeurs dans une affaire d'espionnage industriel qui l'opposait à Ferrari.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine