ESPAGNE

Zapatero sacrifie son ministre de l'Économie

Face à la crise, avec notamment l'envolée du chômage, le Premier ministre socialiste José Luis Zapatero a procédé à un important remaniement ministériel et sacrifié son ministre de l'Économie, Pedro Solbes, fortement critiqué.

Publicité

AFP - Le chef du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a annoncé mardi un important remaniement ministériel marqué par le départ de son emblématique ministre de l'Economie et des Finances Pedro Solbes, victime collatérale de la crise économique.

Critiqué pour son action face à la récession économique et à une envolée du chômage à un taux record au sein de l'Union européenne, M. Solbes quitte le gouvernement et cède son poste à Elena Salgado, jusqu'alors ministre des Administrations publiques, qui accède au rang de deuxième vice-présidente.

M. Zapatero a annoncé en conférence de presse d'importants changements au sein d'une équipe au profil politique plus marqué que la précédente, avec l'entrée de deux poids lourds du Parti socialiste (PSOE).

Les principales autres figures de l'exécutif sortant restent en fonction, comme la première vice-présidente Maria Teresa Fernandez de la Vega, le ministre des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos, celui de l'Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba et celle de la Défense Carme Chacon.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine