COUPE UEFA

Le PSG concède le match nul face au Dynamo Kiev

Le PSG a fait mieux que l'Olympique de Marseille, mais n'est pas parvenu à battre le Dynamo Kiev, au Parc des Princes. Les hommes de Paul Le Guen ne sont pas parvenus à faire la différence face à des Ukrainiens bien organisés.

Publicité

Deuxième quarts de finale franco-ukrainien de la soirée. Après la défaite de l'OM à Donetsk, les Parisiens ont acceuilli le Dynamo Kiev pour un match piège - dans lequel ils se sont pris les pieds.

Les hommes de Paul Le Guen ont souffert à l'entame du match face des Ukrainiens qui n'avaient pas l'intention de faire le voyage retour à vide. Il faut attendre la 26e minute et un Stéphane Sessegnon des grands soirs pour voir le premier tir cadré. Mais le club de la capitale, à l'image de Jérôme Rothen, a été percutant et a maintenu la pression sur une équipe de Kiev attentiste, en cette fin de première période.

Kiev aborde la deuxième mi-temps beaucoup plus calmement et en profite pour endormir son adversaire. Les Parisiens ont amené quelques ballons intéressants dans la surface, mais n'ont pas réussi à inquiéter le gardien Stanislaw Bogush. Ni Kezman, ni Maurice, ni Pancrate, rentrés en deuxième période, n'ont trouvé la faille dans la défense ukrainienne compacte et organisée. Une équipe ukrainienne à laquelle un match nul convenait très bien, avant le match retour du 16 avril.

Les autres rencontres ont été toutefois plus animées qu'au Parc des Princes. Après l'ouverture à seulement une minute du coup d'envoi, les Citizens de Manchester ont dû retomber de leur petit nuage et laissé passer leur premier quart face à Hambourg SV, 3-1. Même score pour les Allemands du Werder Brême, qui ont effacé l'Udinese (3-1) grâce à un doublé de Diego.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine