COUPE UEFA

L'OM chute d'entrée sur la pelouse du Shakhtar Donetsk

Les Marseillais, pourtant bien en jambe lors de ce quart de finale aller, se sont inclinés (2-0) face à un Shakhtar Donetsk en réussite. Le 16 avril, les Olympiens auront fort à faire au Vélodrome pour espérer atteindre les demi-finales.

Publicité

Eric Gerets avait prévenu : "Ce club est peu connu en France, mais les spécialistes du football savent ce qu'est le Shakhtar. Il y a beaucoup de Brésiliens dans l'équipe, qui propose un football à la fois physique et très technique. Si tu laisses des espaces, ils te tuent tout de suite !" Le sorcier belge avait prévu un match difficile, mais peut-être pas la déconfiture de son équipe.

Les Marseillais étaient pourtant bien partis en première période. Une assise défensive sereine permettait de remonter le ballon rapidement - en contre, à l'instar de Niang. Lancé par Zenden, sur le côté gauche, le Sénagalais trouvait le poteau de Pyatov à la 35e minute. Un dicton russe dit que c'est lorsqu'on pense que la banquise semble la plus solide qu'elle se brise. A seulement quelques kilomètres de la frontière ukraino-russe, les Marseillais ont à leur tour craqué.

Sur un centre côté droit de Srna, Hübschman manque sa frappe. Mais le ballon glisse des mains de Mandanda, gêné par Mears, et le Tchèque en profite pour ouvrir le score. 1-0.

Au retour des vestiaires, les Marseillais redoublent leur pressing. Mais plusieurs tentatives (Koné à la 57e, Niang, une minute plus tard) ne leur permettent pas de trouver le chemin des buts.

Alors que la présence des Marseillais se faisait de plus en plus sentir dans les 16 mètres ukrainiens, Luiz-Adriano, l'un des quatre mousquetaires brésiliens du Shakhtar, servait son compatriote Jadson au point de pénalty. D'une frappe à ras de terre, il battait Mandanda. 2-0.

Malgré une belle prestation, les Marseillais ont vu leurs tentatives enrayées par une équipe ukrainienne poussée par son public. Dorénavant, la situation se complique pour Eric Gerets. Son équipe est dans une très mauvaise posture pour le match retour, qui se jouera au Vélodrome, le 16 avril. D'ici là, la banquise devrait avoir fondu...

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine