COUPE UEFA

Marseille inaugure les quarts de finale face au Shakhtar Donetsk

En quarts de finale, l'OM se déplace en Ukraine pour affronter le Shakhtar Donetsk. Les Ukrainiens ont arraché leur qualification contre le CSKA Moscou et Tottenham. C'est donc un match difficile qui attend les Olympiens...

Publicité

AFP - L'entraîneur de Marseille Eric Gerets, assurant que ses joueurs ont pris conscience de la "force" du Shakhtar Donetsk, estime que son équipe devra être à son "meilleur niveau" pour prétendre bousculer la formation ukrainienne jeudi en 1/4 de finale aller de la coupe de l'UEFA, où il retrouvera un entraîneur qu'il apprécie, le Roumain Mircea Lucescu.


Q: Selon l'entraîneur du Shakhtar, Mircea Lucescu, l'équipe qui passera ce tour ira en finale. Qu'en pensez-vous?

R: "Je l'espère, en tout cas! Mais je serais plus prudent que lui. Car si nous parvenons à nous qualifier, il y a quand-même un très gros morceau qui nous attendra (Paris SG ou Kiev, ndlr)... Jouer une demi-finale de coupe de l'UEFA serait fantastique! Pour ma part, ce serait particulier, car ce serait aussi la première fois en tant qu'entraîneur".


Q: Quelle analyse faite-vous du Shakhtar?

R: "Tout le monde s'est rendu compte de la force de cette équipe. Ils ont éliminé de grand noms, comme Tottenham ou le CSKA Moscou et il faudra jouer à notre meilleur niveau pour nous qualifier. Ce club est peu connu en France, mais il ne l'est pas des spécialistes du football. Il y a beaucoup de Brésiliens dans l'équipe, qui propose un football à la fois physique et très technique. Si tu laisses des espaces, ils te tuent tout de suite! L'organisation sera plus importante que tout".


Q: Quels conseils vous a donné Brandao, l'ancien attaquant brésilien du Shakhtar, aujourd'hui à l'OM?

R: "Je n'ai pas eu le temps encore de parler avec lui. Hier (mardi, jour d'arrivée de l'OM, ndlr), il a salué tous ses amis. Je vais prendre le temps de discuter avec lui ce mercredi soir, pour avoir des informations que je n'aurais éventuellement pas encore à ma disposition".


Q: Lucescu a souligné les liens d'amitié entre vous. Qu'en est-il?

R: On se connaît depuis de nombreuses années. J'ai de bons rapports avec mes collègues, mais peut-être plus encore avec lui. C'est un très bon coach. C'est quelqu'un de bien, que j'apprécie. Nous avons tous les deux gagné un titre de champion avec Galatasaray (en Turquie, ndlr). Il prend le temps de vivre, de boire un bon verre de vin. J'aime son caractère, sa mentalité, quelqu'un d'un peu libre, mais qui prête beaucoup d'attention à la tactique et la discipline. On se ressemble un peu".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine