FOOTBALL - MONDIAL 2010

La Roumanie limoge son sélectionneur

Le sélectionneur de la Roumanie, Victor Piturca, a été débarqué après la piteuse campagne de qualification de sa sélection au Mondial 2010. L'ex-star du football roumain, Gheorghe Hagi, fait de plus en plus figure de favori pour lui succéder.

Publicité

AFP - Victor Piturca a été écarté jeudi du poste de sélectionneur de la Roumanie, lançant officiellement la course à la succession où le légendaire Gheorghe Hagi fait de plus en plus figure de favori dans la longue liste de compatriotes oeuvrant en Roumanie ou à l'étranger.

Convaincue par les récentes défaites successives (Serbie puis Autriche) condamnant quasiment la sélection dans la course à la qualification pour le Mondial-2010 (5e du groupe 7 à 8 points de la Serbie, et 6 de la France), la Fédération roumaine a finalement opté pour la séparation avec Piturca, un divorce qu'elle espère à l'amiable.

"On va discuter avec M. Piturca pour parvenir à une séparation à l'amiable, considérant que les chances de qualification sont nulles", a déclaré pour sa part le président de la FRF Mircea Sandu, précisant que sera proposée "la somme de 250.000 euros, une somme raisonnable pour le travail effectué".

Reste à savoir si Piturca, blessé par le manque de reconnaissance et réputé assez pingre, se contentera de cette somme, lui qui peut exiger 600.000 euros selon les termes d'un contrat valable jusqu'à la conclusion des qualifications.

N'avait-il pas lui-même rappelé qu'il n'a jamais touché l'argent dû lorsqu'il avait été remercié lors de son premier passage à ce poste, alors qu'il avait qualifié la Roumanie pour l'Euro-2000?

En attendant, la FRF s'est fixée jusqu'au 10 mai pour trouver un successeur, écartant le recours à un entraîneur étranger par manque de moyens financiers et "parce qu'il lui faudrait beaucoup de temps pour s'acclimater au football roumain".

Si la FRF refuse de dévoiler des noms, la presse locale a établi depuis longtemps une liste, puisqu'un départ de Piturca était évoqué dès l'élimination au premier tour de l'Euro-2008, puis l'humiliation à domicile face à la Lituanie (0-3) et même avant le match nul contre la France (2-2) en qualification pour le Mondial-2010.

Le nom de Hagi, qui fait encore vibrer les coeurs en Roumanie, tient le haut du pavé, même si sa première expérience à ce poste fut brève et peu concluante en 2001, tout comme ses passages en clubs.

La semaine dernière, le "Maradona des Carpates" s'était déclaré intéressé affirmant même avoir "un plan, une stratégie claire basée sur des hommes compétents".

"Il le mérite", a estimé jeudi Dan Petrescu, son partenaire des glorieuses années 90, lui-même cité parmi les candidats sur la base de sa réputation et de sa réussite à la tête du petit club d'Urziceni dans le championnat local.

Mircea Lucescu et Laszlo Bölöni, anciens sélectionneurs de la Roumanie présentent tous deux une belle carte de visite mais sont actuellement liés respectivement au Shakhtior Donetsk et au Standart de Liège.

Ioan Andone, Cosmin Olariu et Razvan Lucescu viennent compléter la liste.

L'heureux élu sera à l'ouvrage dès le 6 juin par un déplacement en Lituanie, puis aura trois mois pour préparer la visite en France. Avec l'objectif de redorer le blason roumain et préparer l'Euro-2012...

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine