CRISE ÉCONOMIQUE

New Frontier Bank, plus grosse faillite bancaire de l'année aux États-Unis

Vingt-trois banques américaines ont fait faillite en 2009. La dernière en date, New Frontier Bank, disposait de deux milliards de dollars d'actifs. Il s'agit du plus gros établissement financier fermant ses portes cette année aux États-Unis.

Publicité

AFP - New Frontier Bank, une grosse banque régionale du Colorado, a été fermée vendredi par le régulateur, devenant le plus important établissement bancaire à faire faillite cette année aux Etats-Unis, a annoncé vendredi le fonds de garantie des dépôts bancaires FDIC.

Cet établissement, basé à Greeley, disposait de 2 milliards de dollars d'actifs, a précisé l'agence gouvernementale dans un communiqué.

C'est la 23ème banque de dépôt à être fermée par les autorités depuis le début janvier. La plus grosse faillite enregistrée cette année était jusqu'ici celle de la banque californienne Merced Bank, qui a disparu début février et qui disposait de 1,7 milliard de dollars d'actifs.

Contrairement à sa pratique, la FDIC n'a pas réussi à faire reprendre dépôts et crédits de la banque faillie par un établissement concurrent. Elle a donc mis sur pied un établissement ad hoc, la Deposit Insurance National Bank of Greeley (DINB), qui fonctionnera pendant 30 jours pour permettre aux clients de la banque fermée de transférer leur compte vers un autre établissement.

New Frontier Bank accueillait pour 1,5 milliard de dollars de dépôts, dont environ 154 millions excédaient la limite de la garantie de la FDIC. Ces fonds n'ont pas été repris par la DINB et leurs propriétaires devraient probablement perdre l'essentiel voire la totalité de ces sommes.

Le coût du sinistre pour la FDIC sera de l'ordre de 670 millions de dollars.

Un peu plus tôt, la FDIC avait annoncé la fermeture d'une autre banque régionale, sise en Caroline du Nord (sud-est), la Cape Fear Bank.

Une caisse d'épargne de l'Etat voisin de Caroline du Sud, la First Federal Savings and Loans Association, qui a son siège à Charleston, a repris les activités de la banque faillie, et rouvrira à son enseigne les huit agences bancaires de la Cape Fear Bank, basée à Wilmington.

Au 31 mars, la Cape Fear Bank avait 492 millions de dollars d'actifs, dont 95% (468 millions) ont été rachetés par la First Federal Savings and Loans, et 403 millions de dollars de dépôts.

Cette opération a un coût estimé à 131 millions de dollars pour la FDIC. Depuis le début de l'année, l'agence gouvernementale a donc consacré quelque 5 milliards de dollars pour assurer les dépôts des particuliers dans des banques faillies.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine