PARIS-ROUBAIX

Boonen seul en tête à moins de 10 km de l'arrivée

Le Belge Tom Boonen, leader de l'équipe Quick-Step, est seul en tête de la course cycliste à moins de 10 km de l'arrivée. Il compte une dizaine de secondes d'avance sur son premier poursuivant.

Publicité

AFP - Le peloton de Paris-Roubaix s'est arrêté dimanche matin au départ de la course, à la sortie de Compiègne, devant l'usine Continental de Clairoix (Oise) dont la fermeture prochaine a été annoncée.

En accord avec les organisateurs, une "25e équipe" composée de salariés de l'usine de pneus a précédé le peloton sur le parcours menant du centre-ville de Compiègne au lieu de départ réel de la course, à Clairoix.

Les coureurs sont restés quelques minutes sur le site avant de s'élancer pour les 259 kilomètres de la "reine des classiques", le temps qu'un texte de l'intersyndicale soit lu au micro.

L'arrivée de cette 107e édition est prévue aux alentours de 17h30, sur le vélodrome de Roubaix.

Vingt-sept secteurs pavés, soit 52,9 kilomètres, figurent sur le parcours.

Aucun forfait notable n'a été enregistré dimanche matin dans le peloton des 24 équipes engagées.

Vendredi, le tribunal de Compiègne a débouté les syndicats de Continental de leur demande d'interdiction de transfert des moules à pneus vers d'autres sites. Il a condamné, en revanche, l'équipementier pour défaut d'information du comité d'entreprise.

Continental, qui emploie 1.120 salariés dans son usine de Clairoix, a annoncé le 11 mars la fermeture du site dans un an. Il a prévu de transférer 37 moules de l'usine de Clairoix vers des usines du groupe situées à l'étranger.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine