AUTOMOBILE

Michelin supprime 1 000 emplois aux États-Unis

Une usine en Alabama, filiale du fabricant français de pneus Michelin, va fermer ses portes, d'ici au 31 octobre, et laisser sur le carreau 1 000 employés. La production sera transférée sur deux autres sites aux États-Unis.

Publicité

AFP - La filiale américaine du fabricant français de pneumatiques Michelin a annoncé lundi la fermeture d'ici au 31 octobre d'une usine BF Goodrich employant mille personnes en Alabama (Sud des Etats-Unis), face à la "chute sans précédent" de la demande.

"Les consommateurs conduisent moins, achètent moins de véhicules et retardent l'achat de pneus de remplacement. La chute dramatique de la demande a créé une surcapacité importante sur le marché des pneus américains que Michelin ne voit pas rebondir à court terme", a expliqué la société dans un communiqué publié aux Etats-Unis.

L'usine d'Opelika produit des pneus de marque BF Goodrich et Uniroyal pour les voitures particulières. Sa production sera transférée sur un autre site en Alabama, ainsi qu'en Indiana (centre).

Le groupe a précisé qu'il dédommagerait les employés licenciés et tenteraient d'aider les collectivités locales touchées à développer de nouvelles activités.

Michelin, comme de nombreux autres équipementiers, souffre de l'effondrement du marché automobile qui a conduit les constructeurs américains General Motors et Chrysler au bord de la faillite.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine