ÉTATS-UNIS - CONSOMMATION

Les prix en baisse sur un an, une première depuis 1955

L'indice du prix à la consommation a reculé de 0,4 % sur un an, ce qui constitue une première depuis 1954 selon les chiffres officiels du département du Travail. Les prix de l'alimentation, quant à eux, ont augmenté de 4,4 % sur un an.

Publicité

AFP - Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont repartis à la baisse en mars par rapport au mois précédent et sont également en recul sur un an pour la première fois depuis plus de 50 ans, selon les chiffres publiés mercredi par le département américain du Travail.

En données corrigées des variations saisonnières, l'indice des prix à la consommation, a reculé de 0,1% par rapport à février, déjouant les attentes des économistes qui pensaient qu'il augmenterait d'autant.

En glissement annuel, les prix affichent une baisse (de 0,4%), ce qui ne s'était plus produit depuis août 1955. La base de comparaison est cependant élevée, les prix de mars 2008 étant marqués par l'emballement des cours des cours des matières premières à l'époque.

Mais le léger redémarrage des prix en janvier et février (+0,3% et +0,4% sur un mois), qui n'avait que partiellement corrigé la baisse record des prix de la fin 2008, n'a pu se prolonger dans une conjoncture où la consommation reste largement déprimée.

L'inflation de base subsiste toutefois: les prix hors alimentation ont augmenté de 0,2% en mars par rapport au mois précédent (même taux qu'en janvier et février), et de 1,8% sur un an.

Les prix de l'énergie restent volatils, reculant de 3,0% par rapport au mois précédent (après +3,3% en février) et de 23,0% sur un an.

Les prix de l'alimentation sont en légère baisse sur un mois (-0,1% en mars, comme en février) mais continuent d'augmenter sur un an (+4,4%).

La publication de ces chiffres intervient au lendemain d'un discours où le président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke avait indiqué prévoir que l'inflation reste "très basse pendant un moment".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine