COUPE DE L'UEFA

Le Dynamo de Kiev dynamite le PSG en quart de finale

Le Paris Saint-Germain s'est lourdement incliné (3-0) sur la pelouse du Dynamo de Kiev, lors du match retour de son quart de finale de Coupe de l'UEFA. En demi, Le club ukrainien rencontrera le vainqueur du match Marseille-Shaktar Donetsk.

Publicité

Reuters - Le rêve d'une demi-finale européenne a tourné au cauchemar jeudi pour le Paris Saint-Germain au stade Lobanovski de Kiev où le club parisien s'est incliné 3-0 face au Dynamo, avec deux buts encaissés dans le premier quart d'heure.

Mené dès la quatrième minute sur une frappe d'Ismaël Bangoura, le PSG s'est enfoncé à la 16e sur un but contre son camp de Mickaël Landreau, auteur d'une énorme bévue.

Le gardien parisien a ensuite mal repoussé un coup franc, offrant l'occasion à Kiev d'inscrire un troisième but en deuxième période.

Le Dynamo affrontera en demi-finale le vainqueur de la double confrontation entre l'Olympique de Marseille et le Shakhtor Donetsk. Les Ukrainiens ont remporté le match aller 2-0 à domicile.

Dans le petit stade Lobanovski, plein à craquer de 18.000 Ukrainiens et quelques dizaines de supporters parisiens, l'écart de niveau technique entre le leader du championnat d'Ukraine et le sixième de Ligue 1 a été abyssal.
À coup de transversales ou de déviations, les joueurs offensifs du Dynamo Kiev ont perturbé la défense parisienne privée au bout d'un quart d'heure de Sammy Traoré, blessé.

Les attaquants parisiens Peguy Luyindula et Guillaume Hoarau n'ont pas eu l'efficacité qui aurait permis de croire en une qualification parisienne et Stéphane Sessegnon a raté ce qu'il a tenté.

L'équipe de la capitale a pourtant tiré 16 fois aux buts, comme son adversaire (cinq tirs cadrés contre six).



RATÉS DE LANDREAU

L'ancien Manceau Bangoura s'est rapidement assuré que le match n'irait pas en prolongation en marquant dès la quatrième minute d'une frappe décroisée à ras de terre aux 20 mètres.

Landreau a ensuite marqué contre son camp en envoyant des deux poings dans ses filets un centre en apparence anodin.

La meilleure occasion du PSG en première période était une tête de Luyindula sur le poteau de Stanislav Bogush.

Après la pause, Paris revenait sur le terrain déterminé à marquer mais ses attaquants manquaient de réussite devant une défense ukrainienne bien regroupée.

Landreau concluait un match difficile par une nouvelle erreur en repoussant devant ses pieds un coup franc piégeux d'Olexander Aliyev. Le Croate Ognjen Vukojevic surgissait pour inscrire le troisième but à la 61e minute.

Le championnat, où il pointe à cinq points du leader marseillais avant de recevoir Le Havre, est la dernière compétition dans laquelle est engagé le PSG cette saison.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine