TENNIS - MONTE-CARLO

Nadal rejoint Murray, Djokovic et Wawrinka dans le dernier carré

Quadruple tenant du titre, l'Espagnol Rafael Nadal s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi de Monte-Carlo en jouant deux matchs dans la même journée. Il affrontera l'Écossais Andy Murray pour une place en finale.

Publicité

AFP - Quadruple tenant du titre, Rafael Nadal a remporté sans frayeur ni dépense d'énergie superflue deux matches dans la même journée pour se hisser en demi-finales du Masters 1000 de Monte-Carlo vendredi en compagnie de Djokovic, Murray et Wawrinka.

A vrai dire, personne n'était vraiment inquiet à l'idée de voir le Majorquin se coltiner deux matches d'affilée, lui le spécialiste absolu des marathons sur terre battue où il n'a encore jamais perdu un match au meilleur des cinq sets.

"Ce fut une dure journée mais avec deux belles victoires, a-t-il commenté. J'ai joué moins de trois heures en tout. C'est important. Si j'avais eu un premier match qui dure cela aurait été plus compliqué".

Cela n'a pas été le cas puisque Nicolas Lapentti, même en offrant une meilleure résistance que le score ne l'indique (6-3, 6-0), n'a pas fait le poids dans la matinée. Ivan Ljubicic non plus (6-3, 6-3) dans un match où les échanges étaient réduits au minimum.

Ce qui est peut-être le plus décourageant pour ses adversaires dans l'affaire, c'est que le N.1 mondial semble encore loin de son meilleur niveau. "Je dois progresser dans tous les compartiments du jeu", a-t-il reconnu avant sa demi-finale face à Andy Murray

Celui-ci a également eu une double ration de matches au programme. Il a d'abord joué neuf jeux pour éteindre définitivement le qualifié italien Fabio Fognini (7-6, 6-4) dans un match interrompu la veille par la pluie.

Djokovic impressionne

L'Ecossais est revenu en soirée face à Nikolay Davydenko, encore plus éprouvé après avoir bataillé 2h32 avec David Nalbandian dans la matinée. Ce supplément de fraîcheur a payé pour Murray, vainqueur (7-6, 6-4) d'un match de haut-niveau malgré les crampes, en fin de match, de Davydenko.

Si le face-à-face Nadal-Murray s'annonce riche en enseignements, l'autre demi-finale s'annonce également intéressante, entre le Serbe Novak Djokovic et le Suisse Stanislas Wawrinka qui, après son crime de lèse-majesté face à Federer, a gardé le cap face au modeste Allemand Andreas Beck (6-2, 6-4).

Beaucoup moins connu que le grand Roger, Wawrinka est sans doute aujourd'hui le meilleur joueur suisse sur terre battue et déborde de confiance. Il a surtout très envie de prendre sa revanche sur Djokovic qui l'avait battu en finale de Rome il y a un an et encore récemment à Indian Wells.

Mais Djokovic aussi semble retrouver son meilleur tennis après un début de saison hésitant. Solide, patient et appliqué, il a sorti (6-2, 4-6, 6-3) l'Espagnol Fernando Verdasco qui avait été le joueur le plus impressionnant depuis le début du tournoi.

"C'était un excellent test pour moi, Je me suis rassuré physiquement. Je joue bien depuis le début de la semaine", a commenté le Serbe qui devra s'arracher dans les semaines qui viennent pour ne pas perdre sa place de N.3 mondial au profit de Murray. "J'essaie de ne pas penser au classement même si ce n'est pas facile", a-t-il signifié.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine