SUR LE NET

Les blogueurs se penchent sur le Sommet des Amériques

Dans cette édition : la Toile a les yeux rivés sur Trinité et Tobago, où se déroule le cinquième Sommet des Amériques ; le sort des femmes afghanes inquiète la blogosphère ; et l'art du camouflage expliqué aux internautes.

Publicité

Sommet des Amériques

Coup d’envoi du cinquième Sommet des Amériques à Trinité et Tobago avec, au programme, la crise économique mondiale et le dossier cubain, bien que La Havane n’ait pas été invitée. Un événement qui suscite l’intérêt de la blogosphère.

En effet, les discussions entre les leaders de la région seront suivies de près par les blogueurs locaux. Celui-ci, par exemple, a publié les photos des cérémonies organisées en préparation de ce sommet.

De nombreux internautes à l’image de celui-ci s’attendent à ce que les dirigeants latino-américains demandent à Barack Obama de lever l’embargo américain contre Cuba, instauré il y a 47 ans.

Et pour cette blogueuse française, ce serait l’occasion pour les Etats-Unis de renouer le dialogue avec l’Amérique du Sud, une relation qui avait été mise à mal par son prédécesseur, George W. Bush.

Mais ce blogueur guyanais craint pour sa part que les participants ne soient davantage préoccupés par une rencontre avec le président américain que par le règlement de la crise économique.


Femmes d'Afghanistan

La Toile témoigne du sort des femmes afghanes, au lendemain d’une manifestation qui avait opposé partisans et adversaires d’une loi qui légaliserait, selon ces détracteurs, le viol marital parmi la minorité chiite du pays.

L’association Rawa milite pour les droits des femmes depuis plus de 30 ans. Elle publie, sur son site Internet, ces témoignages vidéos de ces jeunes femmes victimes de violences.

Ce documentaire diffusé en ligne s’intéresse pour sa part au sort des veuves et des réfugiées qui ont fui les guerres successives ayant frappé le pays. Livrées à elles-mêmes, elles doivent souvent mendier, voire se prostituer, afin de subsister à leurs besoins.

Une situation qui a poussé l’organisation Women for Women à ouvrir ce centre de formation professionnelle, grâce notamment aux dons des internautes. Une initiation au métier de sage-femme y est dispensée afin de réduire le taux de mortalité en couche, particulièrement élevé dans le pays.


Tacos coréens sur Twitter


Quel est le restaurant le plus branché de Los Angeles ? La réponse se trouve sur Twitter, où vous pourrez trouver l’emplacement de la camionnette Kogi, spécialisé dans le taco à la sauce coréenne. Son propriétaire utilise en effet la plateforme de microblogging pour créer le buzz autour de son restaurant ambulant et attirer la clientèle.


L’art du camouflage

Le site Hide Now est un hommage à l’art du camouflage. Inspirés par un roman dont l’héroïne doit se camoufler pour survivre, ses créateurs expliquent que "se cacher peut être artistique et amusant, mais que cela peut aussi être une question de vie et de mort". Ils prodiguent donc aux internautes des conseils pour se fondre dans le décor et les invitent à leur envoyer leurs photos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine