PIRATERIE

Trois pirates somaliens capturés sur le "Tanit" écroués en France

Les trois pirates somaliens capturés sur le voilier français ont été mis en examen en France pour "détournement de navire" et "séquestration et détention arbitraire en bande organisée". Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Publicité

AFP - Les trois pirates somaliens capturés après la libération du voilier Tanit, qui s'est soldée par la mort du skipper, ont été mis en examen et écroués vendredi, a indiqué le parquet de Rennes.

Les trois Somaliens, âgés de 23 à 27 ans, ont été mis en examen pour "détournement de navire" et "séquestration et détention arbitraire en bande organisée". Ils ont été "écroués dans trois maisons d'arrêt différentes", ajoute le communiqué du parquet qui avait requis un mandat de dépôt.

Les trois pirates capturés - deux sont morts au cours de l'opération - avaient été ramenés en France mardi et placés en garde à vue à la section de recherche de la gendarmerie de Rennes.

Ils risquent la réclusion criminelle à perpétuité.

Douze autres pirates sont actuellement détenus dans des prisons françaises après les prises d'otages de deux autres voiliers, le Ponant et le Carré d'As, en 2008 au large de la Somalie.

Présentés vendredi, les résultats de l'autopsie du skipper du Tanit, Florent Lemaçon, n'ont pas permis de révéler l'origine de la balle qui l'a tué lors d'un échange de tirs entre les pirates et le commando français venu libérer le voilier et ses cinq occupants il y a une semaine au large de la Somalie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine