MEXIQUE

Le FMI accorde "une ligne de crédit flexible" de 47 milliards

Le numéro 2 du FMI, John Lipsky (photo), a annoncé que l'institution approuvait une ligne de crédit de 47 milliards de dollars sur un an pour le Mexique, 1er pays à bénéficier de cette modalité de prêts destinés à des États "bien gérés".

Publicité

AFP - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi avoir approuvé une ligne de crédit de 47 milliards de dollars sur un an pour le Mexique, premier pays à bénéficier d'une nouvelle modalité de prêts destinés à des Etats que l'institution juge bien gérés.

Le FMI a indiqué dans un communiqué que le gouvernement mexicain souhaitait obtenir ce crédit à titre préventif, mais ne comptait pas s'en servir.

Evoquant une "occasion historique", le FMI a souligné que le Mexique était le premier à bénéficier d'une "ligne de crédit flexible" (LCF), nouvelle modalité de prêts qui vise des pays que l'institution estime bien gérés.

Le FMI "a jugé que le Mexique était un excellent candidat pour être le premier à bénéficier de ce processus", a ajouté le numéro deux du Fonds monétaire international, John Lipsky, cité dans le communiqué.

Mexico avait réclamé cette ligne de crédit pour "blinder" son économie, a expliqué récemment son ministre des Finances, Agustin Carstens.

Ses liens économiques et commerciaux très étroits (80% de ses échanges) avec les Etats-Unis en récession placent le Mexique en première ligne, et il a grand besoin de soutenir son peso, dévalué de fait de près de 50% depuis les premiers signes de la crise mondiale, à la mi-2008.

Une telle marque de confiance du FMI (Fonds monétaire international), auquel Mexico n'avait pas fait appel depuis dix ans, devrait y contribuer, et rassurer les investisseurs sur la destination mexicaine, selon les experts.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine