F1 - GP DE CHINE

L'Allemand Sebastian Vettel s'impose sous la pluie

Le jeune Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) remporte, sous une pluie battante, le deuxième Grand Prix de sa carrière à Shanghaï devant son co-équipier Mark Webber et Jenson Button (BrawnGP). Sébastien Bourdais finit 11e.

Publicité

AFP - La victoire de l'Allemand Sebastian Vettel dimanche au Grand Prix de Chine de Shanghai marque un tournant pour son écurie Red Bull qui, avec la deuxième place de son autre pilote, l'Australien Mark Webber, triomphe après des années anonymes en Formule 1.

Grand espoir de la saison 2008, qu'il avait terminée en huitième position, après avoir remporté sa première victoire au Grand Prix d'Italie au volant d'une Toro Rosso, Vettel confirme son statut au terme d'une course saisissante de maîtrise.

"J'ai maintenant deux victoires: l'une pour Toro Rosso, l'autre pour Red Bull. Je suis extrêmement heureux, très fier", a commenté le prodige allemand, tout sourire.

Sa semaine chinoise ne s'est pourtant pas déroulée de la meilleure des manières. Victime d'un problème mécanique qui faisait s'arrêter sa Red Bull "tous les trois tours", selon son coéquipier, il n'a pu faire qu'un tour rapide dans chacune des phases de qualifications.

Malgré la difficulté de la tâche, il a empoché la pole. Et dimanche, rien n'aurait pu l'empêcher de s'imposer, tant sa marge sur les autres pilotes semblait importante.

"On avait une stratégie à deux arrêts. Je n'ai pas arrêté de pousser, pour mettre le maximum d'écarts avec ceux de derrière. C'était une très bonne stratégie", a commenté Vettel.

Son coéquipier Mark Webber a été l'un des seuls pilotes à pouvoir le suivre, ou du moins à s'approcher de ses temps.

"On est passés par tellement d'épreuve... C'est très valorisant pour moi d'obtenir un tel résultat, le meilleur de ma carrière. J'espère avoir franchi un palier. Mais c'est extrêmement bien pour Red Bull", a réagi l'Australien.

"On ne voyait rien"

Le leader du Championnat du monde, le Britannique Jenson Button, finit troisième. Seul pilote, hormis Vettel et Webber, à avoir pointé le museau de sa monoplace en tête du GP, Button a admis n'avoir pas eu les armes pour lutter.

"Les Red Bull étaient plus rapides. A partir du moment où elles étaient à côté de nous, il était impossible de faire quoi que ce soit. Il aurait été fou de se battre. On ne voyait rien", a expliqué le Britannique, qui s'est dit déjà "très heureux d'avoir atteint le podium".

Les conditions de course, sur une piste détrempée, n'ont pas aidé. "J'étais toujours hors de contrôle", a avoué Button. "Tout le monde luttait contre l'aquaplaning. Les conditions étaient folles. Il y avait un lac avant le dernier virage. Finir la course est déjà une réussite pour moi", a-t-il dit.

Rubens Barrichello, sur l'autre Brawn GP, termine quatrième, devant les deux McLaren-Mercedes. Le champion du monde en titre, Lewis Hamilton, qui a multiplié les tête-à-queue dans sa flèche argentée, est précédé par son partenaire Heikki Kovalainen.

Timo Glock (Toyota), parti dernier, est l'auteur de la plus belle remontée du jour. Il termine septième, devant l'espoir suisse Sébastien Buemi (Toro Rosso), auteur d'une très belle course.

Le double champion du monde espagnol Fernando Alonso est le grand déçu du GP de Chine. Parti de la première ligne, il finit neuvième, à la porte des points, devant Kimi Räikkönen, dont la Ferrari n'a jamais été dans le rythme.

Autre pilote frustré, le Français Sébastien Bourdais, 11e, peut se mordre les doigts d'avoir fait deux tête-à-queue dimanche, qui lui ont coûté une trentaine de secondes. Très rapide, plus vite que son coéquipier Buemi, il aurait largement terminé dans les points sans cela.

Classement du Grand Prix de Chine, 3e épreuve du Championnat du monde de Formule 1 :

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) en 1h 57:43.485 (moyenne: 155,481 km/h)

2. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 10.970

3. Jenson Button (GBR/Brawn-Mercedes) à 44.975

4. Rubens Barrichello (BRA/Brawn-Mercedes) à 1:03.704

5. Heikki Kovalainen (FIN/McLaren-Mercedes) à 1:05.102

6. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) à 1:11.866

7. Timo Glock (GER/Toyota) à 1:14.476

8. Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari) à 1:16.439

9. Fernando Alonso (ESP/Renault) à 1:24.309

10. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 1:31.750

11. Sébastien Bourdais (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 1:34.156

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine