AFRIQUE DU SUD

Zuma affirme que son pays "appartient à tous, Noirs et Blancs"

Avant les élections générales de mercredi, le chef du parti au pouvoir en Afrique du Sud, Jacob Zuma, a assuré que son pays appartenait "à tous, Noirs et Blancs" dans un dernier meeting de l'ANC où était présent Nelson Mandela.

Publicité

AFP - Le chef du parti au pouvoir en Afrique du Sud, Jacob Zuma, a assuré dimanche que son pays appartenait "à tous, Noirs et Blancs", dans son dernier discours avant les élections générales de mercredi, prononcé devant l'ex-président Nelson Mandela.

"Nous réaffirmons que l'Afrique du Sud appartient à tous, Noirs et Blancs, travaillant ensemble", a lancé le leader du Congrès national africain (ANC) et favori à la présidence.

"Nous ferons en sorte qu'aucun Sud-Africain ne se sente jamais dévalorisé à cause de sa race, culture ou religion", a-t-il poursuivi devant l'icône mondiale de la paix et de la réconciliation.

Les deux hommes participaient dimanche au dernier meeting de campagne de l'ANC, qui a rassemblé plus de 100.000 personnes dans un stade de Soweto, au sud-ouest de Johannesburg.

L'ancien mouvement de lutte contre l'apartheid est quasiment assuré de remporter le scrutin, les sondages le créditant de plus de 60% des intentions de vote.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine