MARCHÉS

Les Bourses européennes clôturent en forte baisse

Après six semaines consécutives de progression, les Bourses européennes ont à nouveau fortement dévissé ce lundi : Francfort termine en baisse de 4,07 %, Paris de 3,96 %, et Londres de 2,49 %.

Publicité

REUTERS - Paris et les Bourses européennes ont fini lundi en forte baisse après six semaines consécutives de progression, les craintes sur la conjoncture et sur le secteur financier ayant ressurgi face à des nouvelles venues d'outre Atlantique.

L'indice CAC 40 a enfoncé le zone de support de 3.000 points pour clôturer en baisse de 3,96% à 2.969,40 points, après avoir touché un plus bas à 2.990,47 dans un volume de 3,4 milliards d'euros sur un total de 3,9 milliards échangés à Paris.

Londres a perdu 2,49%, Francfort 4,07%. Les indices paneuropéens, EuroStoxx 50 et EuroFirst 300 ont lâché 3,89% et 3,54% tandis que Wall Street reculait à l'heure de la clôture en Europe.

Les bancaires ont été affectées par une note de Goldman Sachs estimant que les pertes de Citigroup sur le marché du crédit continuaient d'augmenter à un rythme rapide et par les résultats de Bank of America qui, malgré leur triplement, ont révélé des pertes sur le crédit.

A Paris, des valeurs financières comme BNP Paribas (-6,57%) et Axa (-8,39%) ont pesé lourdement sur la cote avec Total (-3,14%) et ArcelorMittal (-11,08%), ces deux dernières ayant été plombées par la chute des cours du pétrole et des métaux de base.

Sanofi-Aventis (+0,87%) a été la seule valeur du CAC 40 à finir dans le vert après avoir été battu par GlaxoSmihKline dans la course à l'acquisition du laboratoire américain Stiefel.

L'euro a reculé sensiblement contre dollar et s'échangeait autour de 1,29 dollar.

Le baril de pétrole brut léger américain chutait de 4,16 dollars à 46,17.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine