ÉTATS-UNIS

Les profits des 500 plus grandes entreprises chutent de 85 % en 2008

Selon une étude du magazine "Fortune", les 500 plus grandes entreprises américaines ont vu leurs profits chuter de 85 % en 2008, passant de 645 à 99 milliards de dollars. La finance et l'automobile sont les secteurs les plus touchés.

Publicité

AFP - Les profits des 500 plus grandes entreprises américaines ont chuté de 85% en 2008, année qui a été celle de "l'éclatement d'une bulle", selon le magazine spécialisé Fortune.

Le total de ces profits a atteint 98,9 milliards de dollars, contre 645 milliards l'année précédente, et 785 milliards, record établi en 2006, indique Fortune dans une étude publiée dimanche.

"Les profits fastueux qu'a affichés l'Amérique ces dernières années ne participaient pas d'un nouvel ordre mondial, mais d'une bulle qui, comme les autres, a fini par éclater. Et de quelle manière", écrit le magazine.

"La chute de l'économie a été vertigineuse, laissant aux entreprises peu de temps pour s'adapter et poussant les 500 du sommet vers quelque chose ressemblant à une dépression des bénéfices", poursuit-il.

Sans surprise, la finance et l'automobile sont les secteurs qui ont le plus souffert, le premier accusant 214,3 milliards de dollars de pertes, dont près de la moitié (99,3 milliards) pour l'assureur AIG.

Dans la liste dressée par Fortune des sociétés les plus riches du pays, le pétrole et l'énergie placent trois représentants aux quatre premières places.

ExxonMobil détrône ainsi le distributeur Wal-Mart, qui passe deuxième, devant Chevron (3e) et ConocoPhilipps (4e). Suivent le conglomérat General Electric (5e), les constructeurs automobiles General Motors (6e et pourtant au bord du dépôt de bilan) et Ford (7e).

AIG a connu la plus lourde chute, passant de la 13e à la 245e place, et la société d'ingénierie URS la plus forte progression, de la 449e à la 264e.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine