ROYAUME-UNI

L'économie britannique devrait renouer avec la croissance en 2010

Le Royaume-Uni devrait retrouver la croissance au second semestre 2010, selon les prévisions de la Confédération de l'industrie britannique (CBI), pour qui le pire de la récession est passé.

Publicité

REUTERS - Le pire de la récession est passé pour l'économie britannique, qui retrouvera une légère croissance au second semestre 2010, estime la Confederation of British Industry (CBI), l'une des principales fédérations patronales, dans ses dernières prévisions publiées lundi.

 

La CBI précise que la récession devrait s'atténuer au deuxième trimestre de cette année et met en garde contre le fait que la reprise sera "lente et fragile".

 

L'économie britannique a connu sa première récession depuis le début des années 1990 lors du dernier trimestre 2008, entraînant une hausse du chômage, une baisse des prix de l'immobilier et une diminution de la production industrielle.

 

Le directeur général de la CBI, Richard Lambert, affirme que la forte diminution des taux, la chute de la livre sterling, la faiblesse de l'inflation et les plans de relance vont permettre d'atténuer les difficultés économiques cette année.

 

 

"Il y a quelques signes timides laissant penser que la phase la plus forte de la récession est maintenant derrière nous", déclare-t-il dans un communiqué. "La récession n'est en aucun cas terminée mais nous voyons un retour à une croissance très faible d'ici le printemps 2010."

 

La récession a été plus forte que prévue au premier trimestre 2009 selon la CBI, qui table sur une contraction cumulée de l'économie de 5,1% d'ici la fin de la crise, soit moins que la contraction de 5,9% constatée au début des années 1980.

 

L'inflation des prix à la consommation devrait descendre sous l'objectif de 2% fixé par la Banque d'Angleterre au deuxième trimestre et devrait rester sous ce seuil en 2010, ajoute la rapport de l'organisation.

 

Le chômage devrait continuer de grimper l'année prochaine, dépassant la barre des 10% au premier trimestre 2010 pour atteindre un pic de 3,25 millions de demandeurs d'emploi au second trimestre 2010.

 

Lambert exhorte le ministre des Finances, Alistair Darling, à profiter de la présentation du budget annuel, mercredi, pour annoncer des mesures d'aide en matière d'emploi et des investissements plutôt que des aides fiscales.

Darling a reconnu au début du mois s'être trompé dans ses prévisions économiques en affirmant que l'économie britannique commencerait à se redresser au second semestre 2009.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine