Accéder au contenu principal

À Paris, l'exposition "Our Body" interdite par la justice

L'exposition "Our Body", qui présente depuis février une série de vrais corps humains à Paris, a été interdite par la justice. Les organisateurs ont 24 heures pour la démonter. "Our Body" a été vu par 30 millions de visiteurs dans le monde.

Publicité

AFP - Un juge des référés parisiens a interdit mardi l'exposition anatomique "Our Body", laissant 24 heures aux organisateurs pour suspendre la manifestation qui présente au public, depuis le 12 février à Paris, de vrais corps humains.

Déjà présentée à Lyon et Marseille, l'exposition devait s'achever le 10 mai à l'Espace 12, boulevard de la Madeleine, avant de migrer au Parc Floral du 22 mai au 23 août.

Deux associations de lutte pour les droits humains avaient assigné la société Encore Events, organisateur de l'exposition, pour obtenir l'interdiction de cette manifestation.

Tandis qu'à l'audience du 1er avril, Encore Events avait souligné le caractère pédagogique et scientifique de la manifestation, les associations avaient argué qu'elle portait atteinte aux droits humains.

Les corps du litige sont exposés depuis le 12 février à Paris. Au prix de 15,50 euros l'entrée, le public peut y découvrir 17 cadavres de Chinois, hommes et femmes, entiers ou disséqués. Les corps sont préservés par plastination, une technique qui consiste à remplacer les liquides organiques par du silicone.

Proposée en France par l'association Encore Events, l'exposition "Our Body" a déjà été proposée par d'autres organisateurs aux Etats-Unis, en Allemagne et en Espagne.

Plus largement, ces expositions anatomiques ont été vues par plus de 30 millions de visiteurs dans le monde.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.