NBA - PLAY-OFFS

Les exploits de Tony Parker relancent les Spurs

Grâce à une performance de choix du meneur de jeu français Tony Parker, les San Antonio Spurs sont revenus à une victoire partout dans la série du premier tour des play-offs NBA qui les oppose aux Dallas Mavericks.

Publicité

AFP - Tony Parker a permis à San Antonio d'égaliser à 1-1 face à Dallas dans leur série du premier tour des play-offs NBA en construisant la large victoire des siens (105-84) lundi à domicile grâce à un show parsemé de 38 points, 8 passes décisives et 4 rebonds.

Le Français avait été éclipsé par le petit -et inconnu- meneur remplaçant des Mavericks JJ Barea en fin de match N.1, perdu par les Spurs chez eux samedi (105-97). "TP" n'a probablement pas aimé et a réagi en conséquence.

Après dix minutes dans le premier quart temps, il avait déjà marqué 19 des 26 points des Spurs, convertissant 9 paniers sur 10. A lui seul, il a marqué autant de points que Dallas dans le premier quart temps (19), atteignant la mi-temps avec 27 unités et terminant le match avec un joli 16 sur 22 aux tirs.

Retourné s'asseoir sur le banc à cinq minutes de la fin, sous une ovation monstre des 19.000 spectateurs, Parker n'a pas eu la possibilité d'aller jusqu'à battre son record de points en play-offs, qui reste de 41 inscrits lors d'un match contre Phoenix au premier tour en 2008.

Les meilleurs marqueurs des Spurs derrière le meneur de jeu français ont été Tim Duncan et Drew Gooden avec... 13 points (et 11 rebonds pour Duncan).

"Agressif"

"J'ai essayé d'être agressif, a indiqué Parker. On est bien entré dans ce match, avec beaucoup d'énergie et notre défense a été très bonne. Nous n'avons vraiment pas laissé de paniers faciles aux Mavericks. Après avoir revisionné le premier match, on a bien su s'ajuster."

"Il a attaqué le panier et pris des shoots en se montrant très agressif, a déclaré l'entraîneur des Spurs Gregg Popovich à propos du Français. Il n'a jamais laissé baisser sa concentration, il est resté fixé sur le match."

Cette rencontre N.2 a servi aux Spurs à remettre les pendules à l'heure, en cantonnant Dallas à un faible pourcentage de réussite aux tirs (40%), avec Dirk Nowitzki et Jason Kidd réduits à seulement 14 points grâce à une défense resserrée, et en se montrant plus réaliste offensivement (53% de réussite).

Les Spurs ont également été dominants sous les panneaux, avec 44 rebonds captés contre 28 à Dallas.

Les +Mavs+ ont été si impuissants que leur bouillant propriétaire Mark Cuban, sur le banc, en a cogné une fontaine à eau de rage dans le dernier quart temps.

La série se poursuit jeudi et samedi à Dallas avec les matches N.3 et 4.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine