COUPE DE FRANCE

Rennes va devoir se défaire de Grenoble pour se hisser en finale

Si les chances rennaises de décrocher une place européenne grâce au championnat sont minces, le club compte sur la Coupe de France, seul trophée qu'il n'a jamais obtenu. Sur son chemin en demi-finale : Grenoble.

Publicité

AFP - Rennes n'a sans doute plus grand chose à attendre du championnat, avec huit points de retard sur le 4e, et voit forcément la Coupe de France comme un objectif majeur, à un match du Stade de France avec une demi-finale mardi à Grenoble.

La Coupe est d'autant plus belle pour le Stade Rennais que c'est le seul trophée jamais décroché par les Bretons (1965, 1971). "On est à 90 minutes d'une place au Stade de France, c'est une belle carotte", reconnaît le milieu offensif Romain Danzé. "En ville, les gens qui m'arrêtent me parlent en premier de la Coupe de France. Ils me disent +1971, vous ne devez pas connaître+", sourit le joueur, né en...1986.

 

Son entraîneur Guy Lacombe (vainqueur de la Coupe en 2006 avec le Paris SG) préfère insister sur la "récompense" que constituerait "pour le groupe" une place en finale. "C'est un groupe qui a bien bossé, qui mérite d'être bien récompensé". Concernant le match proprement dit, le technicien réfute l'étiquette de favori.

"C'est du 50-50 sur le terrain mais on peut donner un 49 pour nous et 51 Grenoble, le 1% étant pour le public important. Mais j'ose espérer que mes joueurs seront survoltés également par ce public", lance-t-il.


"Mauvais sort"

L'entraîneur rappelle également que "le mauvais sort s'acharne" sur son équipe: "on perd deux joueurs majeurs (Briand et Mangane qui ne joueront plus de la saison), et Lucien Aubey en plus vient de se faire expulser et on a quelques blessures handicapantes", regrette-t-il.

"Quand on regarde l'effectif de Grenoble, on voit des joueurs expérimentés. Et je connais bien +Mecha+ (Bazdarevic): (mardi) on peut s'attendre à un match compliqué. Je connais +Mecha+ depuis les années 80, on a joué l'un contre l'autre, c'était un joueur de l'ancienne Yougoslavie, avec tout ce que ça comporte de savoir-faire, de vice et d'entourloupes (sourires). Donc il va falloir être très vigilant".

Le jeu en vaut la chandelle: pour le club breton, la route la plus courte menant à une qualification européenne c'est la Coupe de France.

Du côté du GF 38, il ne faudra pas être écrasé par l'enjeu, car les Grenoblois n'ont jamais été à pareille fête. "C'est historique pour le club qui n’avait jusqu’ici jamais joué de demi-finale, reconnaît d'ailleurs Le Crom, gardien remplaçant qui joue en Coupe. On sent donc une grande ferveur autour de nous, il y a une réelle attente du public grenoblois, de tous nos supporteurs."

"Ramener la Coupe, ce serait formidable mais il ne faut pas anticiper les choses": Le Crom a bien résumé le danger.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine