TURQUIE

37 arrestations lors d'un vaste coup de filet dans les milieux islamistes

Trente-sept personnes suspectées d'appartenir à Al-Qaïda ont été arrêtées en Turquie lors d'une vaste opération policière, ce mardi. Un premier coup de filet avait déjà permis l'interpellation de sept islamistes présumés, début avril.

Publicité

AFP - La police turque a arrêté 37 personnes au cours d'une série de coups de filet mardi à l'aube dans cinq provinces du pays contre le réseau islamiste Al-Qaïda, a annoncé l'agence de presse turque Anatolie.

Quatorze suspects ont été interpellés dans la province de Gaziantep (sud), où les forces de sécurité, soutenues par des véhicules blindés, sont intervenues dans 11 lieux différents, dans deux districts de la province, a affirmé Anatolie.

Sept des suspects arrêtés à Gaziantep ont reçu un entraînement militaire dans des camps de militants en Afghanistan, a ajouté l'agence.

La télévision d'Etat TRT a diffusé un enregistrement vidéo saisi durant l'opération. Il aurait été tourné en Afghanistan et montre des militants expliquant la fabrication d'une bombe.

Quatre autres personnes ont été arrêtées dans les provinces voisines de Sanliurfa et Adana, et deux autres à Konya (centre), dont un ressortissant ouzbek recherché dans son pays pour des liens avec Al-Qaïda.

Dans la province de Kahramanmaras, également riveraine de Gaziantep, la police a arrêté 17 membres d'un groupe qui aurait des liens avec Al-Qaïda et était à la recherche de trois autres suspects, selon Anatolie.

En mars, un journal turc a rapporté que les services de renseignement américains avaient prévenu les autorités turques que des militants d'Al-Qaïda pourraient être en train de préparer des attentats contre des intérêts étrangers en Turquie.

Les suspects devaient être présentés après interrogatoire devant les tribunaux pour décider de l'éventuel lancement de poursuites contre eux.

Sept personnes soupçonnées d'appartenir au réseau d'Oussama ben Laden avaient été arrêtées début avril lors d'opérations semblables dans la province d'Eskisehir, dans l'ouest du pays. Ces suspects avaient été inculpés "d'appartenance à une organisation terroriste et diffusion de propagande".

Une cellule turque d'Al-Qaïda a été tenue pour responsable d'attentats commis à Istanbul en novembre 2003 contre deux synagogues, le consulat britannique et la banque britannique HSBC, qui avaient fait 63 morts, dont le consul britannique.

Sept hommes ont été condamnés à la prison à vie en 2007 pour ces attentats, dont un Syrien, accusé de les avoir préparés et financés.

En janvier, un membre présumé d'Al-Qaïda a été tué et trois autres capturés lors d'une fusillade avec la police à Istanbul, alors que le groupe tentait de dévaliser un bureau de poste.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine