ENVIRONNEMENT

La chasse au phoque refroidit les relations entre la Norvège et l'UE

Pour protester contre la cruauté de la chasse aux phoques, l'Union européenne veut interdire l'importation des produits dérivés du petit pinnipède. La Norvège, qui la pratique, a fait savoir qu'elle saisirait l'OMC dans un tel cas de figure.

Publicité

AFP - La Norvège a menacé mercredi de porter plainte devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en cas d'interdiction par l'Union européenne des importations de produits dérivés du phoque.

"Si l'UE décide d'une large interdiction du commerce des produits dérivés du phoque, cela affectera notre liberté d'action dans la gestion de nos propres ressources marines", ont déclaré les ministres norvégiens des Affaires étrangères Jonas Gahr Stoere et de la Pêche Helga Pedersen dans un communiqué.

"Pour garantir les intérêts norvégiens, nous avons donc informé l'UE que la Norvège entamera des consultations auprès de l'OMC si elle adopte cette interdiction", ont-ils ajouté.

Le Parlement européen (PE) devrait se prononcer sur un tel embargo au cours de sa séance plénière qui commence ce mercredi à Strasbourg.

Lors d'une réunion, fin mars, des représentants des 27 Etats de l'UE, une majorité s'était dégagée en faveur d'une interdiction totale des importations de produits dérivés du phoque en signe de protestation contre les méthodes de chasse, jugées cruelles.

Principal pays de chasse au phoque avec un quota de 338.000 mammifères cette année, le Canada a lui aussi menacé de porter l'affaire devant l'OMC.

La Norvège a quant à elle autorisé l'abattage de 47.000 phoques adultes en 2009 sur une population totale estimée à 8 millions de spécimens dans l'Atlantique nord, estimant que ces prélèvements étaient indispensables pour la protection des stocks de poissons, dont le pinnipède est gros consommateur.

Le pays scandinave affirme que ses méthodes de chasse sont les plus encadrées au monde et a proposé à l'UE d'élaborer conjointement des standards pour encadrer cette pratique.

Les chasseurs norvégiens sont tenus d'utiliser uniquement des fusils et le hakapik, une sorte de petite pioche, en vue, selon le gouvernement, "d’infliger le moins de souffrance possible aux animaux".

Selon Oslo, le vote du Parlement européen devrait intervenir entre le 4 et le 7 mai.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine