IMMIGRATION

Éric Besson souhaite fermer la "jungle" de Calais

En visite à Calais pour y annoncer des "mesures humanitaires ambitieuses", le ministre de l'Immigration, Éric Besson, doit faire part de son intention de fermer la zone où trouvent refuge des centaines de clandestins en transit.

Publicité

AFP - Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, annoncera jeudi à Calais son intention de fermer la "jungle", cette vaste zone sablonneuse à proximité du port où trouvent refuge des centaines de clandestins en transit, a-t-on appris mercredi soir auprès de son ministère.

Eric Besson, qui doit effectuer jeudi une visite d'une journée dans le Calaisis où près de 200 migrants clandestins ont été interpellés mardi matin lors d'une vaste opération policière, devrait également annoncer "des mesures humanitaires ambitieuses", a ajouté la même source.

M. Besson, qui s'était engagé le 27 janvier à revenir apporter "des solutions" au problème des migrants avant le 1er mai, devrait donc annoncer jeudi son intention de fermer "la jungle".

On précise au ministère de l'Immigration que l'opération policière de mardi "s'inscrit dans ce projet de fermer +la jungle+" et que "d'autres opérations de même type seront menées".

Le ministre annoncera également que "les migrants ne seront pas abandonnés" et que "des mesures humanitaires seront prises". Toujours selon le ministère, ces mesures humanitaires ont été décidées en concertation avec les associations qui, sur place, prêtent assistance aux quelques 800 migrants actuellement présents dans le Calaisis.

Jeudi matin, sur RMC, Eric Besson avait déjà évoqué "un certain nombre de mesures légères" qui "permettront de mieux traiter les personnes qui se trouvent en situation irrégulière, sans installer quoi que ce soit en dur".

Il avait insisté sur le fait qu'il n'y aura "ni un nouveau" ni "un mini Sangatte".

Depuis la fermeture, en novembre 2002, du centre de la Croix-Rouge à Sangatte, des centaines de migrants, principalement des Afghans et Irakiens, errent dans le Calaisis dans l'espoir de gagner clandestinement l'Angleterre.

La maire UMP de Calais, Natacha Bouchard, a récemment alerté les pouvoirs publics pour souligner qu'avec quelque 800 migrants dans le Calaisis, la situation était devenue insupportable.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine