SRI LANKA

L'ONU va envoyer une mission humanitaire dans la zone de combat

Alors que l'armée tente toujours d'éradiquer les dernières poches de résistance tamoules, dans le nord-est de l'île, les Nations unies annoncent l'envoi "immédiat" d'une mission humanitaire pour venir en aide aux civils qui fuient les combats.

Publicité

AFP - Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé jeudi l'envoi "immédiat" d'une équipe humanitaire des Nations Unies dans le nord-est du Sri Lanka pour faire le point sur les besoins sur place, après l'offensive des forces gouvernementales.

"J'ai l'intention d'envoyer immédiatement une équipe humanitaire de l'ONU" dans la zone où les civils fuient les combats, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, en marge d'une réunion organisée à Bruxelles pour aider la Somalie.

"L'objectif de cette équipe humanitaire sera d'abord d'examiner la situation, de soutenir l'aide humanitaire et de faire tout ce qui est possible pour protéger la population civile", a-t-il ajouté.

Un responsable de l'ONU au Sri Lanka avait auparavant qualifié la situation dans le nord-est de l'île, où les rebelles tamouls continuent de résister aux forces gouvernementales, de désastreuse.

"J'ai vu des enfants souffrant de dysenterie, des femmes et des enfants souffrant de malnutrition, des blessures mal soignées, et des gens portant les mêmes guenilles depuis des mois", a témoigné Neil Buhne, coordonnateur de l'aide humanitaire de l'ONU au Sri Lanka.

Le gouvernement srilankais empêche depuis des mois la plupart des agences humanitaires de travailler dans les régions du nord-est et a ouvert des camps pour les réfugiés qui fuient les zones de combats.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine