MEXIQUE

Une épidémie de grippe porcine fait plus de cinquante morts

La Ville de Mexico lance une vaste campagne de vaccination contre la grippe porcine, qui a déjà tué plus d'une cinquantaine de personnes dans le pays ces dernières semaines. L'épidémie serait liée à une forme mutante du virus.

Publicité

Reuters - Une forme mutante du virus de la grippe porcine inconnue jusqu'ici a fait jusqu'à 61 morts au Mexique et s'est propagée aux Etats-Unis où plusieurs malades ont été signalés.

 

Le gouvernement mexicain a fait savoir vendredi que 16 personnes avaient succombé à la maladie dans le centre du Mexique et que le virus pourrait être responsable de 45 autres décès.

 

L'Organisation mondiale de la Santé a précisé que le virus qui a fait selon elle au moins 12 morts au Mexique avait la même structure génétique qu'une souche découverte en Californie.

 

La transmission d'être humain à être humain fait redouter une grave épidémie en Amérique du Nord et le gouvernement mexicain a fermé les écoles fréquentées par des millions d'enfants à Mexico et à la périphérie.

 

"Il s'agit d'un virus du porc qui a muté et qui a été transmis à l'homme", a déclaré le ministre mexicain de la Santé, José Angel Cordova.

 

A première vue, il ressemble beaucoup au virus du porc, mais un examen approfondi révèle un mélange jamais vu jusqu'ici de virus porcin, humain et aviaire.

 

Les êtres humains peuvent à l'occasion contracter le grippe porcine au contact de cochons, mais on a rarement enregistré dans le passé de cas de transmission d'homme à homme.

 

La nouvelle souche a contaminé sept personnes en Californie et au Texas, mais toutes ont guéri. Le Mexique a dit avoir dénombré pas loin de 1.000 cas suspects.

 

Mexico, une ville de 20 millions d'habitants, présentait un calme inhabituel vendredi matin en raison de l'absence de bus de ramassage scolaire et de parents conduisant leurs enfants à l'école.

 

Bon nombre de personnes se préparant à prendre le métro portaient des masques chirurgicaux.

 

Le virus est un virus de la grippe A appelé H1N1. Il contient de l'ADN typique des virus porcin, aviaire et humain.

 

L'Organisation mondiale de la santé a dit se tenir en contact quotidien avec les autorités canadiennes et mexicaines et avoir activé son Centre stratégique d'opérations sanitaires.

 

Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a fait savoir qu'il actualiserait quotidiennement ses informations sur http.//www.cdc.gov/flu/swine/investigation.htm.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine