FOOTBALL

Bordeaux écrase Vannes et s'offre la Coupe de la Ligue

Bordeaux a remporté la troisième Coupe de la Ligue de son histoire après avoir battu Vannes par 4 buts à 0. Les hommes de Laurent Blanc ont marqué les quatre buts en première mi-temps, scellant rapidement l'issue du match.

Publicité

REUTERS - Bordeaux a obtenu samedi en un quart d'heure un ticket pour l'Europe et un deuxième trophée cette saison en écrasant Vannes 4-0 lors d'une finale de la Coupe de la Ligue sans suspense.

La promenade de santé des hommes de Laurent Blanc au Stade de France a constitué une excellente préparation avant le sprint que devront livrer les Girondins pour les six derniers matches de la saison qui peuvent les mener vers le titre de champion.

Vainqueur du Trophée des Champions contre Lyon (aux tirs aux buts) en août, Bordeaux remporte la Coupe de la Ligue pour la troisième fois après 2002 et 2007. Ce titre les qualifie pour l'Europa League (actuelle Coupe de l'UEFA) la saison prochaine.

Wendel (3e), Marc Planus (10e), Yoan Gouffran (13e) et Yoann Gourcuff (40e) ont marqué sur les quatre tirs cadrés de Bordeaux en première période.

Vannes, plus mauvaise attaque de Ligue 2, n'avais pas les armes pour inquiéter la défense bordelaise, la cinquième de Ligue 1.

A la mi-temps, Blanc a eu tout le loisir de réfléchir aux changements à opérer en vue du match mercredi à Rennes, un autre club breton invaincu à domicile en championnat qui risque de lui poser bien plus de difficultés.

Six titulaires habituels de Bordeaux ont joué le match en entier. Wendel, blessé, a joué 17 minutes, Marouane Chamakh 60. Ullrich Ramé, remplaçant en coupe, Mathieu Chalmé, touché à la tête, et Alou Diarra, suspendu, n'ont pas foulé la pelouse.

La victoire bordelaise est une bonne nouvelle pour le futur cinquième de Ligue 1, qui sera qualifié pour l'Europa League si Bordeaux finit dans les quatre premiers du championnat.

"J'avais dit à mes joueurs que le meilleur moyen de respecter cette équipe de Vannes c'était de jouer le coup à fond, de leur mettre la pression d'entrée et de tenter de marquer le plus de buts possible", a dit Blanc au micro de France 2.
"Il fallait leur montrer qu'on était meilleurs qu'eux et on a su le faire. On est heureux ce soir mais il faut tout de suite se reconcentrer pour une fin de saison qui s'annonce excitante", a-t-il ajouté.

Les Bordelais ont prévu de rentrer dès cette nuit dans la métropole girondine et non de célébrer ce titre à Paris.



TROIS BUTS EN TREIZE MINUTES

Les Vannetais espéraient tenir le match nul le plus longtemps possible, ils n'ont résisté que trois minutes au deuxième de Ligue 1.

Lancé par Placente sur la gauche de la surface, Wendel a contrôlé de la poitrine avant de battre Christophe Revel d'un lob subtil.

Revel a encaissé un deuxième but sept minutes plus tard après une sortie ratée sur un corner de Wendel, exploitée à bout portant par Planus.

Gourcuff, le Morbihannais des Girondins, participait à la fête trois minutes plus tard. Il déposait un coup franc sur la tête de Gouffran, qui devançait le gardien vannetais de la tête.

L'ancien Caennais, auteur d'une saison discrète à Bordeaux, inscrivait là son deuxième but de la saison après celui inscrit en quart de finale de cette même compétition face à Châteauroux.

Gourcuff a ajouté à la déroute bretonne en concluant d'un tir contré à la 40e minute une action à une touche de balle menée par l'attaque bordelaise.

Entre-temps, Vannes avait frappé pour la première fois au but à la 21e minute, à côté du but de Matthieu Valverde, qui a passé une soirée tranquille.

Les joueurs de Ligue 2 ont mieux commencé la deuxième période que la première, campant durant 10 minutes devant le but bordelais. L'ancien Bordelais Patrick Leugueun a même touché le poteau avant d'être signalé hors-jeu.

Le dernier quart d'heure a été un calvaire pour les Vannetais, à l'arrêt sur la pelouse du Stade de France.

Pierre Ducasse, David Bellion et Abdou Traoré auraient pu offrir un cinquième but à leurs supporters mais Revel, à l'inverse du premier quart d'heure, faisait bonne garde.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine