PALUDISME

Éradiquer la maladie grâce à la moustiquaire, plaident les ONG

À l'occasion de la Journée mondiale du paludisme, les ONG tiennent à rappeler que la maladie tue plus d'un million de personnes chaque année, et que les moustiquaires ont évité 289 000 décès depuis 2002.

Publicité

AFP - Le paludisme, qui fait un million de morts par an, ne pourra être éradiqué sans une meilleure utilisation des moustiquaires, estime la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) dans un rapport publié mardi.

"Le paludisme ne pourra être éradiqué que si la distribution de moustiquaires s'accompagne d'efforts intensifs et prolongés en matière d'éducation des populations", explique la Fédération dans un communiqué.

Le paludisme, maladie qui se transmet par les moustiques, tue 1 million de personnes par an, malgré le fait que "la distribution des moustiquaires imprégnées d'insecticide a été multipliée par dix en Afrique subsaharienne" depuis 2002, rappelle-t-elle.

Afin de renforcer l'efficacité des moustiquaires, elle préconise de combiner leur distribution "à un travail intensif avec les populations touchées" afin de les former "aux méthodes de prévention et au bon usage des moustiquaires".

L'efficacité augmente ainsi de 10% à 23% quand les familles ayant reçu une moustiquaire ont été formées à une bonne utilisation de ces dernières, souligne le rapport intitulé "La bonne formule pour vaincre le paludisme".

Selon la Fédération, les moustiquaires ont malgré tout permis d'éviter 289.000 décès depuis 2002, tout en protégeant environ 17,5 millions de personnes contre le paludisme.

La maladie menace potentiellement 3,3 milliards d'individus dans les zones à risque, soit la moitié de la population mondiale, selon l'ONU.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine