Accéder au contenu principal

Sordo en tête devant Hirvonen

L'Espagnol Dani Sordo (Citroën) a pris les commandes du rallye d'Argentine au terme de la première journée. Il termine à 5 secondes du Finlandais Mikko Hirvonen (Ford). Le co-équipier de Sordo, Sébastien Loeb, est troisième.

Publicité

AFP - Dani Sordo (Citroën C4) était en tête du rallye d'Argentine, 5e manche (sur 12) du Championnat du monde WRC, vendredi soir à Cordoba, après les 9 spéciales de la 1re journée, devant Mikko Hirvonen (Ford Focus), 2e à 5 secondes, et Sébastien Loeb (Citroën C4), 3e à 16 secondes.

La bagarre a fait rage tout au long des 140 km chronométrés. Les changements de leader ont été nombreux et les incidents de course plutôt rares, malgré le terrain très cassant, à part une crevaison de Jari-Matti Latvala dans l'ES6 et la perte de plusieurs secondes par Loeb dans l'ES9, la dernière du jour.

La première boucle de quatre spéciales très poussiéreuses a été très animée, dès vendredi matin, avec quatre temps scratch signés par quatre pilotes: Jari-Matti Latvala (ES2), puis Sordo (ES3), Petter Solberg (ES4) et Loeb (ES5).

A la pause de la mi-journée, les cinq premiers se tenaient en moins de dix secondes. Hirvonen et Loeb, alors premier et deuxième, n'étaient séparés que par 6/10 de seconde. "Tout n'a pas été parfait, mais ça va", a dit Hirvonen à son retour au parc d'assistance de Villa Carlos Paz.

"J'ai eu beaucoup de poussière dans la voiture, ce qui m'a un peu dérangé", a expliqué Sordo, alors troisième, et victime comme Henning Solberg d'une mauvaise étanchéité de sa voiture à la poussière de la pampa.

Le jeune Espagnol a eu moins de poussière dans le cockpit de sa C4 pour la boucle de l'après-midi et a assuré le spectacle devant un public argentin venu en nombre pour le soutenir bruyamment. Il a signé un autre temps scratch (ES6), a rejoint Hirvonen en tête après l'ES8 puis a terminé l'ES9, et donc cette 2e journée, avec cinq secondes d'avance sur le Finlandais.

Solberg étonnant

Conséquence directe, Sordo ouvrira la route samedi, devant Hirvonen et Loeb. Ce sera peut-être à la fois un honneur et un handicap... sauf si les chutes de pluie annoncées par la météo argentine permettent à l'Espagnol de profiter de conditions de piste plus clémentes que pour ses adversaires.

Premier leader du rallye, après la super-spéciale de jeudi soir à Cordoba, c'est Loeb qui ouvrait la route vendredi, mais cela ne l'a pas empêché de signer deux autres temps scratch, dans l'ES5 et l'ES8. Il a levé le pied en fin de journée, peut-être pour s'assurer une position plus confortable sur la route samedi.

Quant à Latvala, auteur lui aussi de deux temps scratch, le premier et le dernier du jour (ES2, ES9), il s'est bien rassuré après sa sortie de route portugaise (17 tonneaux). Il occupait vendredi soir une position d'attente, la cinquième, juste derrière un Petter Solberg étonnant dans sa Xsara privée, qui a même fait un temps scratch à la régulière.

"C'est incroyable, je ne m'y attendais pas du tout", a dit le Norvégien, champion du monde 2003. "Finalement, ce sera peut-être un week-end très intéressant pour nous", a-t-il ajouté. Seul bémol à l'euphorie éventuelle chez Citroën, Sébastien Ogier, le champion du monde Junior, n'était pas à l'aise dans sa C4 vendredi. Mais la course est encore longue.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.