SOCIAL

MAG confirme des contacts pour la reprise de l'usine Continental

La groupe de Dubaï MAG confirme avoir engagé des discussions avec l'État français et la direction de Continental en vue d'un possible rachat de l'usine possédée à Clairoix par l'équipementier automobile, menacée de fermeture.

Publicité

AFP - Le groupe MAG, basé à Dubaï, a confirmé dimanche être en discussions sur une éventuelle reprise de l'usine de l'équipementier Continental à Clairoix (Oise), mais ces discussions n'en sont qu'à leur début.

"Le groupe MAG confirme être en contact avec les autorités en France ainsi qu'avec la société Continental au sujet de la cession éventuelle de l'usine située à Clairoix", indique le groupe, dans un communiqué reçu à Paris.

"Les discussions sont dans la phase initiale", ajoute MAG, affirmant que des entretiens et des études supplémentaires devaient être menées avant qu'il ne prenne position.

L'intérêt de MAG Group pour l'usine de Clairoix, menacée de fermeture en 2010, avait été dévoilée jeudi par le gouvernement et la tenue de "discussions préliminaires" confirmée par Continental. Il s'agit pour l'instant du seul repreneur possible dont le nom a été rendu public.

"C'est une piste parmi d'autres", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Luc Chatel, dans un entretien paru dimanche dans Le Parisien. Il a ajouté que MAG serait reçu "début mai".

"Nous explorons cette hypothèse (d'une reprise par MAG, ndlr), mais tant que rien n'est conclu nous ne devons pas donner de faux espoirs aux salariés", a affirmé M. Chatel.

Dirigée par Moafaq al-Gaddah, MAG se présente comme "un groupe commercial, industriel et d'investissements spécialisé dans la distribution de pièces détachées automobiles, le développent immobilier, l'industrie et d'autres activités économiques diverses".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine