Accéder au contenu principal

Le gourou d'une secte s'évade d'une prison par hélicoptère

Le chef de la secte "Cœur douloureux et immaculé de Marie", emprisonné depuis 2008 pour viols et agressions sexuelles sur enfants, s'est évadé avec deux de ses adeptes de la prison de Saint-Denis, à La Réunion, par hélicoptère.

Publicité

REUTERS - Toutes les forces de police et de gendarmerie de l'île française de la Réunion, soit plus de 1.000 hommes, ont été lancées lundi à la recherche de trois hommes,le gourou d'une secte et deux complices, évadés par hélicoptère de la prison de Saint-Denis, a annoncé la préfecture.

 

Juliano Verbard, 27 ans, incarcéré depuis août 2007 sur cette île française de l'océan indien pour des abus sexuels sur un enfant de 12 ans, Alexis Michel et son fils Jean-Fabrice, ont pu monter à bord d'un hélicoptère dont le pilote et le mécanicien avaient été pris en otage.

 

L'appareil s'est ensuite posé sur un parking, à quelques centaines de mètres de la prison de Domenjod. Les trois évadés et les trois occupants de l'hélicoptère complices des évadés ont pris la fuite à bord d'une fourgonnette conduite par un septième homme, a dit la préfecture.

 

Les preneurs d'otages complices de Verbard s'étaient fait passer pour des touristes lors de leur décollage.

 

"D'après nos informations, ils sont encore sur l'île. Nous connaissons leurs contacts et leur réseau, y compris en prison, la situation est insulaire est plutôt favorable (à une capture rapide des évadés)", a dit le préfet Pierre-Henry Maccioni.

 

Juliano Verbard est le fondateur de la secte chrétienne aujourd'hui dissoute du "Coeur douloureux et immaculé de Marie", théatre d'abus sexuels sur mineurs. En février 2008, il a été condamné à 15 ans de réclusion pour le viol de deux enfants.

 

Verbard avait été arrêté et incarcéré en août 2007, après l'enlèvement d'un jeune garçon de 12 ans dont il voulait faire l'élu de la secte. Ses deux co-évadés étaient ses complices dans cette affaire.

 

La prison de Saint-Denis de la Réunion, dans le quartier de Domenjod, est une des plus modernes de France. Inaugurée en octobre 2008, elle n'était pas dotée de filets anti-hélicoptères, alors que cette technique d'évasion a été fréquemment utilisée dans le passé.

 

L'épisode le plus connu est l'évasion par ce moyen de Michel Vaujour en 1986 de la prison parisienne de la Santé, grâce à l'aide de son épouse Nadine qui avait appris pour l'occasion à piloter un hélicoptère. L'histoire a été portée à l'écran sous le titre "la fille de l'air".

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.