Accéder au contenu principal

La Californie décrète l'état d'urgence

Soucieux de juguler la propagation de la grippe porcine dans l'État le plus peuplé du pays, le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a décrété l'état d'urgence. Aucun décès dû au virus n'a encore été enregistré aux États-Unis.

Publicité

AFP - Les autorités en Californie (ouest) enquêtent sur les causes d'un décès récemment constaté dans la région de Los Angeles et qui pourrait être lié à la grippe porcine, tandis que l'état d'urgence a été proclamé dans l'Etat américain le plus peuplé.

Des analyses sont en cours pour déterminer les causes de la mort d'une personne dans le sud-est du comté de Los Angeles, tandis que la grippe porcine a été écartée comme cause d'un décès initialement qualifié de suspect par l'institut médico-légal régional, selon les autorités sanitaires.

Le comté de Los Angeles, qui s'étend sur 10.500 km2, est le plus peuplé des Etats-Unis, avec plus de 10 millions d'habitants. Il est situé à 200 km au nord de la frontière du Mexique, épicentre de la crise.

Aucun décès dû au virus n'a été enregistré aux Etats-Unis depuis le début de la crise sanitaire mondiale, mais le directeur des Centres de maladie et de prévention américains (CDC) a affirmé mardi s'attendre "à ce que nous voyions des morts causées par cette maladie" dans le pays.

Les autorités du Mexique ont pour leur part affirmé que le virus pourrait avoir fait jusqu'à 152 morts sur leur territoire.

Jusqu'ici, sur une soixantaine de cas aux Etats-Unis, 11 ont été identifiés en Californie, qui partage avec le Mexique l'une des frontières les plus franchies au monde: dix malades ont été enregistrés dans le sud de l'Etat et un dans la région de Sacramento, la capitale administrative à 800 km au nord de la frontière.

Face à cette menace, le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a proclamé mardi l'état d'urgence, mesure "qui va permettre de soutenir et de faciliter la riposte de notre département de la santé publique face à cette épidémie", a indiqué son bureau.

"Bien qu'il n'y ait pas de raison de s'alarmer, la priorité du gouverneur est de limiter la propagation de la grippe porcine et cette action représente une nouvelle étape pour renforcer les capacités de réaction de Californie", selon la même source.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.