Accéder au contenu principal

La Juventus condamnée à jouer son prochain match à huis clos

La Juve disputera bien son prochain match à huis clos. La justice a en effet confirmé la sanction infligée au club turinois après les insultes racistes proférées contre Mario Balotelli (photo), joueur d'origine ghanéenne de l'Inter de Milan.

Publicité

AFP - La Cour de justice fédérale a confirmé en appel le match à huis clos infligé à la Juventus après les chants et cris racistes qui avaient visé le jeune attaquant de l'Inter Mario Balotelli le 18 avril à Turin, a annoncé mardi la Fédération italienne (FIGC).

La Juventus, qui avait fait appel de la décision, devra donc affronter Lecce dimanche lors de la 34e journée de championnat sans le soutien de ses tifosi.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.