Accéder au contenu principal
PÉTROLE

Le bénéfice net de Shell chute de 62 % au premier trimestre

2 min

Le groupe pétrolier britannique Royal Dutch Shell voit son bénéfice net plonger de 62 % au premier trimestre de 2009, à 3,488 milliards de dollars. Cette performance est liée, en partie, à la crise économique, selon la direction.

Publicité

AFP -  Le groupe pétrolier britannique Royal Dutch Shell a annoncé mercredi un recul de 62% de son bénéfice net part du groupe au premier trimestre, à 3,488 milliards de dollars, et une baisse de 4% de sa production à 3,396 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Le bénéfice ajusté des coûts courants a été en baisse de 58% à 3,297 milliards de dollars.

Le groupe n'en a pas moins annoncé un dividende de 42 cents par action pour le trimestre, en hausse de 5% par rapport au premier trimestre de 2008.

Le directeur général Jeroen van der Veer a remarqué que "la performance du premier trimestre avait été affectée par une économie mondiale plus faible, et un environnement difficile, tant pour les activités de production que de commercialisation". Le prix du baril de pétrole s'est en particulier effondré en un an.

Outre le versement du dividende (2,4 milliards de dollars versés aux actionnaires au premier trimestre), Shell "continue à faire des investissements importants en vue de bénéfices à venir", a poursuivi M. van der Veer, ajoutant que Shell "abordait le ralentissement économique avec prudence", et que "le but du groupe était de maintenir une position forte dans le paysage de l'énergie".

L'investissement en capital a encore représenté 7,076 milliards de dollars au premier trimestre, en baisse de 22,7% par rapport au quatrième trimestre 2008, et de 12,2% par rapport au premier trimestre 2008.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.