RUGBY

Le Racing-Métro confirme le venue de Chabal la saison prochaine

En officialisant le recrutement de Sébastien Chabal et Lionel Nallet, le Racing Métro confirme son "ambition de lutter avec les meilleurs" la saison prochaine. Interview de Jacky Lorenzetti, président du club francilien.

Publicité

AFP - Q: A peine assuré de monter en Top 14, le Racing-Métro clame haut ses ambitions en officialisant le recrutement de Chabal et Nallet...

R: "On a gagné notre pari. On s'était engagé depuis plusieurs mois dans un recrutement d'excellents joueurs et non pas de stars, car on a coutume de dire chez nous que la seule véritable star, c'est l'équipe. Cela n'a pas été facile de convaincre ces deux joueurs car ils étaient extrêmement sollicités. Derrière Chabal, il y a Sébastien, qui est un super joueur de rugby, qui veut jouer la Coupe du monde dans trois ans. Lionel (Nallet) est son ami depuis plus de vingt ans. C'est le +couple+ qui nous intéressait, on voulait recréer cette émulation, cette joie de jouer qui lie les deux joueurs."


Q: L'arrivée du jeune Sud-Africain François Steyn est également évoquée avec insistance...

R: "Steyn est un surdoué du rugby sud-africain, champion du monde à vingt ans, capable de jouer à tous les postes des lignes arrières. Son arrivée est en cours de finalisation, les négociations sont bien engagées. Je tiens à préciser que ces joueurs ne sont pas là pour faire des piges. Ils s'engagent pour trois ans. Nous entendons également conserver 70% de notre effectif actuel. (Concernant Andrew Mehrtens) on est en discussions pour qu'il reste un an de plus."


Q: Que ressentez-vous après avoir fait remonter le Racing au sein de l'élite ?

R: "Je suis très heureux que la +Vieille Dame+ du Racing se réveille et retrouve des couleurs. Depuis 1882, ce club est passé par toutes les gloires et son étoile avait pâli. Il fête son retour dans l'élite après dix ans d'abstinence. Je remercie Pierre Berbizier (le manageur, NDLR), que j'ai réussi à convaincre de l'intérêt du projet. On nous a souvent traité de mercenaires mais on a montré lors du dernier match (à Bègles) nos valeurs de solidarité, indispensables pour jouer au rugby. Cette mauvaise image donnée de nous, ce n'est pas le Racing. Cette équipe a une âme."


Q: Quels objectifs vous assignez-vous pour votre première saison en Top 14 ?

R: "On s'était dit qu'on monterait cette année. On a réussi mais on n'est pas prémonitoire au point de pouvoir dire que l'on sera champion de France à telle ou telle échéance. On a l'ambition de lutter avec les meilleurs, de ne pas redescendre et d'être les plus honorables possible. On ne se donne pas de calendrier. L'important, c'est le public, les supporteurs."


Q: Où jouera le Racing la saison prochaine ?

R: "A Colombes, au Stade Yves-du-Manoir. Les travaux vont commencer pour une nouvelle tribune de 5000 places qui va porter la capacité à 14.000 places. On rendra ainsi à cette enceinte ce qu'elle a donné au sport français. Il y aura un nouveau stade à moyen terme, qui sera normalement situé à Nanterre."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine