TÉLÉCOMS

ST-Ericsson va supprimer 1 200 emplois dans le monde

Touchée par la crise économique, la nouvelle société ST-Ericsson spécialisée dans les technologies sans fil, créée l'été dernier par le Franco-Italien STMicroelectronics et le Suédois Ericsson, va licencier 1 200 de ses 8 000 salariés.

Publicité

AFP -  ST-Ericsson, la société créée en février par le fabricant franco-italien STMicroelectronics et le suédois Ericsson dans les technologies sans fil, a annoncé mercredi soir la suppression de 1.200 emplois dans le monde face au ralentissement de la demande.

"Un plan de restructuration est lancé à effet immédiat et doit être achevé d'ici le second trimestre de 2010", a indiqué le groupe lors de la publication de ses premiers résultats.

Les effectifs seront "réduits de 1.200 personnes dans le monde" sur un total de 8.000 salariés, suite à la fusion des activités des deux sociétés, "des ventes en baisse et une visibilité limitée quant au redressement du marché", a expliqué ST-Ericsson dans un communiqué.

Sur les mois de février et mars, le nouvel ensemble a enregistré des ventes de 391 millions de dollars, "reflétant la crise économique qui a entraîné un ralentissement de la demande, en particulier en Europe".

L'été dernier, STMicroelectronics et Ericsson avaient annoncé la création d'une coentreprise à parts égales pour y regrouper leurs activités de semi-conducteurs et de plateformes pour l'industrie de la téléphonie mobile.

Ce nouvel ensemble, qui aurait fait 3,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2007, a pour objectif de permettre aux deux groupes de gagner en compétitivité dans un secteur des semi-conducteurs en pleine restructuration et confronté à un environnement de marché difficile.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine