AZERBAÏDJAN

Une fusillade dans une université de Bakou fait une dizaine de morts

Treize personnes ont été tuées au cours d'une fusillade survenue dans l'une des plus prestigieuses universités d'Azerbaïdjan, l'Académie d'État du pétrole, à Bakou. L'homme ayant ouvert le feu a été neutralisé, selon la police.

Publicité

AFP - Treize personnes ont été tuées jeudi lorsqu'un ou deux tireurs non-identifiés ont ouvert le feu dans l'Académie d'Etat du pétrole à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, une ex-république soviétique du Caucase.

"Selon les dernières informations, treize personnes ont été tuées et dix blessées", a déclaré devant la presse le porte-parole du parquet général Eldar Sultanov.

Le précédent bilan communiqué à l'AFP par un des sauveteurs faisait état de sept morts.

La police a refusé de communiquer dans l'immédiat des détails sur le drame, tout en déclarant que tout était "terminé". Une source policière a déclaré à l'Agence de presse azerbaïdjanaise que le tireur avait été "neutralisé".

"L'opération est terminée, dans l'heure nous allons diffuser des informations officielles sur ce qui s'est passé", a déclaré un porte-parole du ministère azerbaïdjanais de l'Intérieur, Ekhsan Zaidov, cité par Ria Novosti.

Selon la télévision azerbaïdjanaise ANS, deux hommes armés ont fait irruption dans l'université pendant les cours du matin, sont montés par l'escalier en tirant sur des étudiants. D'après cette chaîne, l'un des tireurs s'est ensuite suicidé.

Certains médias azerbaïdjanais ont affirmé que les tireurs étaient des étrangers, un Géorgien et un Syrien. Cette information n'a pas pu être confirmée immédiatement, alors que d'autres sources font état d'un seul tireur.

Tous s'accordent à dire cependant que des étudiants et des professeurs de l'Académie figurent parmi les victimes.

Sur les lieux du drame, l'étudiant Abas Aliyev a raconté aux journalistes avoir vu un tireur. "Il montait l'escalier et tirait autour de lui", a-t-il témoigné.

De nombreuses ambulances étaient visibles autour de l'Académie du pétrole, alors que des dizaines de policiers s'afféraient sur le trottoir tâché de sang à l'entrée du bâtiment, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Académie du pétrole est l'une des plus prestigieuses universités de l'Azerbaïdjan, une ex-république soviétique du Caucase riche en pétrole.

Fondé en 1920, il s'agit du premier établissement d'enseignement supérieur en Europe et en Asie consacré aux questions pétrolières, selon son site internet officiel. Le patron de l'une des principales compagnies pétrolières russe Loukoïl, Vaguit Alekperov, est notamment diplômé de cette Académie.

Depuis l'indépendance en 1991, l'Azerbaïdjan riche en hydrocarbures est devenu un centre régional de production et d'exportation de pétrole et de gaz.

Les compagnies occidentales dont le britannique BP ont investi des centaines de millions de dollars dans l'industrie pétrolière du pays.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine