SÉNÉGAL

Le fils du président Wade annonce son entrée au gouvernement

Alors que l'équipe du nouveau Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye ne devrait pas tarder à être dévoilée, Karim Wade, le fils du président sénégalais, a annoncé qu'il serait membre de ce gouvernement.

Publicité

AFP - Le fils du président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim, souvent cité comme son potentiel successeur, a annoncé vendredi à l'agence de presse sénégalaise (APS) qu'il entrera pour la première fois au gouvernement dans l'équipe de Souleymane Ndéné Ndiaye.

Karim Wade, 40 ans, occupait depuis 2001 un poste de conseiller, influent, auprès du chef d'Etat sénégalais.

"Le Premier ministre m'a proposé de faire partie du gouvernement, ce que j'ai accepté avec grand plaisir. C'est un honneur de servir son pays", a déclaré Karim Wade, cité par l'APS, après un entretien avec le tout nouveau Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye.

"Karim est fils du président mais il est Sénégalais avant tout. C'est un cadre qui a renoncé à un emploi (de banquier) à Londres pour venir travailler (au Sénégal) aux côtés du chef de l'Etat", a ensuite déclaré aux médias M. Ndiaye en langue ouolof, la plus parlée au Sénégal.

"Je n'ai pas de problème avec lui (Karim Wade). Nous avons des relations anciennes mais en politique, c'est normal qu'il y ait des divergences", a ajouté M. Ndiaye. Selon la presse locale, les deux hommes n'entretenaient pas, auparavant, de bonnes relations politiques.

Karim Wade s'était présenté pour la première fois à une élection, le mois dernier, à Dakar sur la liste de la coalition au pouvoir dirigée par le maire sortant de la capitale, Pape Diop.

Certains l'imaginaient déjà maire de Dakar, mais l'opposition a remporté une large victoire dans la capitale et sa région. Karim Wade a néanmoins été élu conseiller municipal.

L'idée d'"une succession père-fils" fait polémique depuis longtemps. Le président Wade, 82 ans, réélu en 2007 pour cinq ans, s'est mainte fois défendu de promouvoir Karim pour le remplacer, le présentant comme "un simple citoyen".

Karim Wade avait créé en 2006 son propre mouvement politique, Génération du concret, auquel appartient notamment le secrétaire général de la présidence de la République, Abdoulaye Baldé.

Il dirigeait ces dernières années l'Agence nationale pour l'organisation de la conférence islamique (Anoci) dont le sommet a eu lieu en mars 2008 à Dakar. A ce titre, il était responsable de la réalisation d'infrastructures routières et hôtelières dans la capitale.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine