BIRMANIE

Un an après le cyclone Nargis, les besoins restent considérables

Un an après le passage du cyclone Nargis, qui avait fait, les 2 et 3 mai 2008, plus de 138 000 morts ou disparus dans le delta de l'Irrawaddy et la région de Rangoun, des centaines de milliers de rescapés ont encore besoin d'assistance.

Publicité

AFP - Des centaines de milliers de rescapés vivent toujours dans des conditions très précaires un an après le passage du cyclone Nargis dans le delta birman de l'Irrawaddy, ont déploré samedi les Nations unies.

"Les besoins sont encore considérables", indique un communiqué l'ONU alors que 691 millions de dollars de fonds ont été demandés à des fins de reconstruction dans les trois prochaines années.

"Le soutien et l'engagement de la communauté internationale doit se confirmer dans les prochaines années", a exhorté Bishow Parajuli, coordonnateur des activités des différentes agences de l'organisation mondiale en Birmanie.

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations unies, sur le million de personnes ayant eu besoin d'assistance après le cyclone, 350.000 sont encore dépendantes de distributions gratuites de nourriture et 250.000 resteront dans cette situation jusqu'à la fin de l'année.

Le cyclone Nargis a ravagé les 2 et 3 mai 2008 le delta de l'Irrawaddy et la région de Rangoun, faisant 138.000 morts ou disparus.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine